Festival du Voyage à vélo

Des récits de voyage et des rencontres étonnantes ont ponctué le weekend de la 4ème édition du festival du vélo Ici et là-bas, à Villiers-lès-Nancy. L’association Planète Aventure était également présente pour aider à l’organisation. L’objectif de ce festival ? Montrer une autre vision du monde autour d’échanges et de convivialité.

Nous sommes venus pour voyager de notre fauteuil. Et pour voir tous ces beaux reportages. C’est une belle découverte du monde. C’est impressionnant” explique un couple venu assister au festival. Ils ne sont pas les seuls à avoir fait le déplacement pour rencontrer tous ces voyageurs à deux roues. Cette année, ce festival a accueilli deux mille visiteurs pendant ce weekend. Les voyageurs ont partagé leurs expériences à travers des projections de films et des ouvrages remplis de photographies.

 

Cartes postales de voyage à vélo
Quelques cartes postales étaient en vente lors du festival. Crédit Photo : Weihua Jiang

 

Vélo VS Wild

Le but de ce festival était de répondre à cette question : “Pourquoi choisir de voyager à vélo ?” “On voudrais voir une autre vision du monde.”  explique un voyageur. C’est une autre façon de voyager pour découvrir le monde notamment pour rencontrer les habitants. Un autre globe-trotteur vante les bénéfices écologiques du voyage à vélo. De plus, c’est un transport plus économique et meilleur pour la santé. D’ailleurs, un des participants a retrouvé une santé de fer après son excursion. Le voyage à vélo est un mode de transport unique parce qu’il permet de vivre une vie différente, de s’adapter aux conditions des pays, de toucher d’autres cultures, de prendre des risques. Mais c’est aussi un moment où l’on profite du temps, où l’on est contemplatif, tranquille. Finalement, c’est le développement d’un autre état d’esprit. En revanche, la vie n’est pas toujours facile quand on choisit de s’embarquer dans ce type d’exploration. Il y a des risques de rencontrer des difficultés, notamment le logement, la barrière de la langue, la nourriture, le moral et la fatigue, les intempéries. On ne peut pas tout préparer avant de partir.

 

Sur la route de la soie : un voyage à vélo
Un des nombreux ouvrages mis en vente lors du festival. Crédit photo : Weihua Jiang

Des projections et des sentiments

L’objectif est de donner envie de partir au public en leur disant que c’est possible, qu’il faut vaincre la petite appréhension qu’il y a au départ et puis qu’il faut se lancer. Ça apporte beaucoup de bonheur et c’est très enrichissant” explique un ancien voyageur après avoir vu les projections. Pendant le weekend du festival, de nombreux reportages ont été visionnés. Les voyages étaient époustouflant, l’émotion était présente et redonnait espoir en l’humanité. Les rencontres et discussions avec tous ces globe-trotters ont permis un rapprochement et un échange formateur pour les plus curieux. S’ils ont voulu raconter leurs expériences c’est aussi pour aider ceux qui voudraient franchir le pas, ceux qui n’osent pas, ceux qui préfèrent rester dans leurs fauteuils.