En analysant le tableau des médailles des Jeux d’hiver depuis sa création, on peut se rendre compte de la domination norvégienne, de la régularité allemande, de l’assiduité française et la difficulté africaine. Quatre histoires à découvrir.

[toggle title=”La Norvège au dessus du monde”]303, c’est la somme des médailles remportées par la Norvège aux Jeux d’hiver depuis la toute première édition en 1924. Cela place la nation nordique en première position du tableau des médailles depuis la toute première édition. La Norvège a terminé sept fois première nation du classement et douze fois sur le podium en 21 olympiades. Comme un symbole, le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen est devenu l’athlète le plus médaillé de l’histoire des JO d’hiver avec 13 récompenses le 19 février dernier à Sotchi. Le biathlète dépasse ainsi d’une médaille le record précédent du fondeur Bjoern Daehlie, lui aussi Norvégien, forcément.[/toggle]

[toggle title=”L’Allemagne a toujours été sur le podium depuis 1972″]Même avec une Allemagne divisée (RFA et RDA), le pays a toujours été une grande nation des Jeux d’hiver. Dès 1984, la RDA termine en tête du tableau des médailles et détrône l’U.R.S.S qui l’avait emporté trois ans de suite devant la nation noir, rouge et jaune. Une fois l’Est et l’Ouest réunis, l’Allemagne de 1992 décroche de nouveau la première marche du podium. L’édition suivante, c’est la troisième place qui s’offre aux germaniques pour finalement retrouver la plus haute marche en 1998 et en 2006. Dans le même temps, cette domination est partagée avec les Etats-Unis qui termineront sept fois sur le podium. Depuis 1972, l’Allemagne a totalisé 310 médailles (RDA et RFA réunis). Le plus petit total était de 19 médailles cette année-là et le plus grand en 2002 avec 36 médailles. En réunissant “les trois Allemagne”, le pays en totalise 339 depuis 1924, ce qui remet en question la domination norvégienne évoquée auparavant…[/toggle]

[toggle title=”Zéro pointé pour l’Afrique”]Depuis 1960, des pays d’Afrique ont participé à dix Jeux olympiques d’hiver et le continent n’en a pas raté depuis 1980. Pourtant, les athlètes africains ne sont jamais parvenus à inscrire leur nom au tableau des médailles. En 1992 à Albertville, 19 athlètes étaient présents (dont 12 Marocains) contre seulement cinq actuellement à Sotchi. L’Afrique du Sud a été la première à concourir en 1960 aux États-Unis, mais elle a été absente jusqu’en 1994 en raison de l’Apartheid.

[/toggle]

[toggle title=”Et la France ?”]Avant Sotchi, la France a participé  aux 21 Jeux d’hiver, où elle a remporté 94 médailles au total (27 en or, 27 en argent et 40 en bronze). C’est la 14ème nation dans ce classement. La délégation tricolore n’a raté aucune des éditions de ces Jeux, dont la première a eu lieu en 1924 à Chamonix. Actuellement 9ème au tableau des médailles de Sotchi, la France n’a connu le podium qu’à une seule reprise : c’était à Grenoble, en 1968. Et si elle a battu son record de récompenses cette semaine (15 médailles), ce score est à relativiser. Lorsqu’elle en avait récolté 11 (à Vancouver en 2010 et à Salt Lake City en 2002), il y avait alors 20 épreuves de moins au programme.[/toggle]