La 9ème semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse aura lieu du 7 au 12 avril 2014. L’occasion pour l’Agence de la biomédecine de relancer le dispositif “don de moelle osseuse, les étudiants solidaires”.

“Engagez-vous pour la vie !” Un slogan fort, porté cette année par les 33 facultés de médecine et de pharmacie françaises qui participent au projet de mobilisation pour le don de moelle osseuse. La semaine prochaine – les mardi, mercredi et jeudi – les étudiants installeront des stands d’information au sein de leurs universités. L’objectif : sensibiliser le public à l’importance de cette cause. L’année dernière l’opération avait remporté un franc succès puisque 1 723 jeunes s’étaient pré-inscrits sur la liste du registre français de don de moelle osseuse. Un bel élan de générosité, mais qui n’est pas encore suffisant pour couvrir les besoins des malades, d’après l’Agence de la biomédecine.

Photo Twitter des “Veilleurs de Vie”

 2014 : nouvel objectif

Cette année, la barre est placée très haut ! Et pour cause, la communauté des “Veilleurs de Vie” – qui regroupe l’ensemble des inscrits sur le registre de don de moelle osseuse – espère rallier 18 000 donneurs supplémentaires dans ses rangs. Aujourd’hui ils sont déjà 220 000 à faire partie de l’aventure et peuvent être sollicités à tout moment pour sauver une vie. Tous les ans, ce sont 2 000 personnes atteintes de maladies graves du sang qui sont dans l’attente d’une greffe pour guérir. 

 

[toggle title=”Un don, comment ça marche ?”]

Le prélèvement de moelle osseuse permet de retirer à la fois des cellules souches hématopoïétiques ainsi que leur milieu environnant. C’est ce procédé qui permettra au donneur de fournir tous les éléments nécessaires à la guérison du receveur.

Les deux types de prélèvements

La technique de l’aphérèse

A l’aide d’une machine appelée “le séparateur de cellules”, on dissocie les cellules qui deviendront le greffon, des autres éléments sanguins qui seront restitués au donneur. Cette méthode est la même que celle utilisée par l’Etablissement Français du Sang lors d’un don de plaquettes.

La ponction dans les os postérieurs du bassin

Cette opération, un peu lourde pour le donneur, nécessite une hospitalisation de 48h. Sous anesthésie générale, il subit un prélèvement de moelle au niveau du bassin. L’opération dure environ 1h30 et ne présente aucun risque pour le patient. La quantité de moelle osseuse prélevée dépend du poids du donneur ainsi que des besoins du futur greffé.

Le parcours du donneur

L’appel annonciateur

Lorsqu’un “Veilleurs de Vie” s’avère compatible avec un malade, il est immédiatement contacté par le centre donneur. Le rendez-vous pour le don sera fixé dans les un à trois mois qui suivent.

Quelles personnes sont compatibles ? Image du Collectif de don d’organes

Les visites médicales

Direction : chez le docteur ! Lors d’un entretien, tout est expliqué au futur donneur. Trois semaines avant l’acte de prélèvement, il passe plusieurs examens médicaux pour s’assurer de son état de santé et vérifier les éventuelles contre-indications.

Passage au Tribunal

Pour être légalement protégé dans la procédure médicale, le donneur se rend au Tribunal de Grande Instance pour signer un consentement formel de don.

Le grand jour

Arrivé à l’hôpital, le donneur doit impérativement passer par la case “paperasse administrative” avant d’être dirigé en bloc opératoire. Il procède au don sous anesthésie et si tout se passe bien, dans les 12 à 36 heures suivantes, son greffon permettra de sauver un malade.

L’accompagnement post-don

Dans les mois qui suivent, le donneur n’est pas abandonné à son sort. Il devra remplir divers questionnaires pour s’assurer qu’il ne subit pas le contre coup de l’opération.

Pour voir les témoignages de donneurs c’est par ici !

[/toggle]

Pour plus d’informations au sujet de la greffe de moelle osseuse, rendez-vous la semaine prochaine dans les universités de médecine et de pharmacie de Nancy ou de Strasbourg.