Ancien international congolais, Djibril Mandefu termine sa carrière footballistique en 2005. Les stades demeurent son domaine de prédilection mais les données changent. Il troque tenues de sport et crampons contre costumes et  souliers. Le voici devenu agent de joueurs. Entre deux recherches de nouvelles stars du ballon rond, il se prête aux questions de Webullition.

Son métier

Un agent de footballeur est un conseiller. Il aide le joueur dans ses choix de carrière, lui trouve des clubs et suit son évolution. L’agent parcourt les terrains, suit les matchs à la recherche de perles rares. Il fait déplacer des recruteurs dans le but de leur faire voir le joueur. Il discute les contrats avec les clubs et aussi les sponsors. L’agent doit également trouver   des investissements pour le joueur afin de faire fructifier ses revenus. Aujourd’hui il existe des écoles en France pour former les agents.

Ses débuts

Joueur évoluant en Arabie Saoudite, Djibril a des  problèmes avec son club. Il a urgemment besoin de son passeport pour se rendre en sélection nationale, ce que refuse le président du club. Djibril décide donc de faire intervenir son agent mais ce dernier ne fait pas grand chose pour décanter la situation. Se sentant victime d’injustice, Djibril décide de devenir agent une fois sa carrière achevée. Il se promet de  mieux s’occuper des joueurs dont il aura la charge. En 2006 il se lance dans l’aventure.

Son actualité

Djibril travaille au Luxembourg avec  3 associés. Leur société gère 45 joueurs de toutes nationalités. Quand il n’est pas dans un avion, c’est à bord d’une grosse cylindrée de type  4×4 qu’il se déplace. L’œil brillant il déclare ” Etre agent ça nourrit son homme, ça le nourrit d’ailleurs assez bien.” Mais pour en arriver à ce stade il faut surmonter des difficultés quasi-quotidiennes. Pas facile de se faire un carnet d’adresses. Difficile de faire de prime abord le tri entre personnes sérieuses et les autres peu scrupuleuses. La profession attire beaucoup “de menteurs et de vendeurs de rêves “. Prudence et vigilance sont donc les maître-mots de Djibril.

Ses projets

Le prochain mercato, c’est celui d’hiver. Il s’étend du 25 décembre au 1er février. Djibril espère y réaliser un grand coup à l’image de ce qu’il qualifie de meilleurs parmi ses souvenirs professionnels, les transferts de Miralem Pjanic de l’Olympique Lyonnais à l’AS Roma et Michel Bastos de Lyon aux Emirats.

Ne pas avoir peur de bouger, d’être longtemps loin de sa famille. En vouloir et foncer, Etre juste et honnête ce sont les conseils de Djibril MANDEFU à tous ceux qui seraient tentés par le métier d’agent de footballeur.

NB: Pour écouter Djibril Mandefu cliquer sur l’image interactive ci-dessous.

N’hésitez pas à réagir à cet article sur notre page Facebook !