En 995, toute l’Europe est chrétienne ! Toute ? Non ! Un groupe de Scandinaves continue encore et toujours à résister aux diktats des religions contemporaines. Grâce au travail de passionnés, un village Viking de cette époque reprend forme peu à peu en Alsace.

Ils se nomment les Odin Følgesvenner et viennent des quatre coins du Nord-Est de la France. Ils se rassemblent plusieurs fois par mois, dans le but de reconstituer un village typique des dernières heures de l’ère Viking. Pendant la semaine, ils sont mécaniciens, charpentiers, ou secrétaires. Mais le weekend, ils abandonnent le bleu de travail ou la cravate pour revêtir l’habit Viking, sa manière de vivre et son état d’esprit.

Le concept a germé dans l’esprit d’une bande de copains passionnés d’histoire. Plus jeunes, comme bon nombre d’enfants, ils jouaient aux guerriers, “on devait avoir 12-13 ans, on se voyait pour se taper dessus avec des épées et des haches”, raconte Adalrick, le Järl (le chef de la troupe). Petit à petit, le jeu se mêlait à la passion, tel un virus, l’histoire les a contaminé. Pour que ce projet prenne vie, il leur fallait un terrain de jeu. Pourquoi ne pas fabriquer une maison, voire deux, un village tout entier ?

Une remontée dans le temps

Il est parfois difficile d’être fidèle aux pratiques de l’époque, tout simplement parce qu’il y a peu d’écrits sur la culture scandinave, le mode de vie et l’artisanat. Dans la troupe tout le monde a un domaine de prédilection : “Il y en a qui travaillent le cuir, le bois. On a des forgerons, on a même un tanneur”, explique Adalrick. Parfois, certains profitent d’une journée pour étaler leurs créations (bijoux, poteries, vêtements et autres produits)  afin d’organiser un véritable marché. L’occasion pour tous de perfectionner leur équipement. Pour la construction des bâtiments, quelques-uns vont chercher du bois, pendant que d’autres forgent des clous ou fabriquent des outils.

De son côté, Hamarfrid, en plus de fabriquer des tuniques et des protections en cuir, se passionne pour la cuisine d’époque, notamment deux recettes :


L’une des principales activités des Odin Følgesvenner : le combat, mais pas n’importe lequel. Ils pratiquent le “Eastern Style”, sorte de full-contact : coups permis à la tête et une intensité au combat telle qu’elle devait l’être à l’époque. Ils se battent avec des armes et des protections fidèles à celles d’antan. L’objectif étant de reconstituer les méthodes de combat de leurs aïeux spirituels.

Les projets

porte-2Quant à l’avenir, Adalrick voudrait “que ce village devienne un vrai village, une cité fortifiée. Fabriquer ou acquérir nos premiers bateaux, parce qu’il faut qu’on navigue !”  Certes il faudra du temps, une nouvelle maison et la porte du campement sont en cours de construction.

La troupe n’a pas de statut juridique, le Järl Adalrick, envisage très prochainement de créer une association pour permettre aux adhérents de participer à plus de manifestation et d’être couverts par les assurances.

En dehors de ça, il ne cache pas sa volonté d’explorer d’autres horizons et de reconstituer d’autres époques comme celle de 14-18.

[toggle title=”Vous souhaitez devenir un Viking ?”]

Tout le monde peut se lancer, dans l’unique condition de partager le même amour pour la reconstitution historique. Pour en savoir plus, contactez-les au 06.75.63.25.17 ou par mail à coldness.contact@gmail.com[/toggle]