Carlos Alvarez-Ossorio et un de ses amis argentins nous parlent de Koltès et de l’oeuvre qu’ils présentaient vendredi 23 octobre : “Dans la solitude des champs de coton” à Metz.