Chaque week-end, une école un peu particulière ouvre ses portes : l’école du chiot, proposé par le club canin de Montigny-lès-Metz. Au programme, rappel, marche au pied et place de votre fidèle compagnon dans votre vie de tous les jours.

Au club canin de Montigny-lès-Metz, on ne plaisante pas avec le meilleur ami de l’homme. Depuis une vingtaine d’années, de nombreux bénévoles proposent des cours d’éducation pour chien de tous poils. Du plus petit chihuahua au plus imposant des Saint-Bernard, chaque race y trouve son compte. L’un des cours s’adresse aux premiers mois de leur vie : l’école du chiot.

Le but de l’école du chiot, c’est bien d’éduquer le chien. Pas de le dresser. « Le dressage, c’est un terme plus adapté aux animaux sauvages, ou au cirque, commente Claude Michel, vice-président du club. Ici, on éduque son chien. Pas comme un enfant bien sûr, mais quand même. » Si les bénévoles tiennent à cette différence de langage, c’est que le canidé est « éduqué » à la vie en société. Comment se tenir pendant les repas, dans la rue, chez des inconnus. « Il doit apprendre à vivre avec votre monde », ajoute-t-il.

« Donnez à votre chien une vie de chien »

Une chose est sûre, la bête connaît l’Homme mieux qu’il ne la connaît. « Ils savent repérer les failles de notre comportement », assure Claude Michel. En clair, si à table votre animal geint pour avoir une petite gourmandise, et qu’il l’obtient, il reviendra sans cesse réclamer un autre morceau. Un constat valable lorsqu’il monte sur le canapé, ne revient pas à l’appel, saute sur les inconnus… « C’est pour cela qu’il faut donner à votre chien une vie de chien, martèle-t-il. Ce n’est pas un enfant, mais un animal. Il sait apprécier sa condition. » Sylvie Bontempi, une des monitrice bénévole, ajoute que « c’est la raison pour laquelle on fait de la pédagogie autant vers les maîtres que vers les bêtes ».

« Le chien sait faire, il faut juste que le maître lui dise comment »

Les premiers mois de sa vie, le chiot observe beaucoup son maître. Plus que l’inverse. C’est là qu’il apprend à le connaître. C’est donc le bon moment pour lui enseigner les réflexes à avoir. Être propre. Respecter les espaces interdits, comme le canapé ou le lit. « Pour être honnête, mon chien monte sur le lit chez moi, confesse le vice-président du club. Mais uniquement quand il y a sa couverture. Tant que je ne l’étend pas, il reste par terre, et il sait pourquoi. »

Pour mieux apprendre à leur ami à poil, moniteurs et maîtres usent d’une technique simple : la récompense. Pour lui faire comprendre qu’il doit marcher au pied, un petit biscuit dans la main du maître, que le chien cherche à avoir, et obtient une fois les quelques mètres parcourus. Idem au rappel, un biscuit attend le canidé s’il sait se tenir. « Félicitez votre chien en guise de récompense. Même s’il met 45 minutes à venir, félicitez-le” rappelle Audrey Schmisser, une autre monitrice.

En quittant l’enclos du club, le duo à six pattes ne doit pas perdre ses bonnes habitudes. Pour preuve, les moniteurs veillent à ce que le maître précède toujours son meilleur ami en quittant les lieux.

Vous voulez que votre chien se fasse des amis ? Connectez-le sur les réseaux sociaux pour animaux !