Ce dimanche, Saint-Nicolas défile avec ses chars dans les rues de Metz. Pour l’occasion, la ville a déployé l’artillerie lourde. Des centaines de bénévoles sont sur le pied de guerre.

« En Lorraine, on ne peut pas passer une journée de la Saint-Nicolas sans un défilé, explique Margaud Antoine-Fabry, adjointe à la jeunesse de la ville de Metz, et comme chaque année, nous nous sommes appuyés sur des associations et des bénévoles ». Ils sont les premiers artisans de la réussite du défilé qui réunit et émerveille petits et grands. Pour l’édition 2014, la mairie a d’ailleurs lancé un appel à bénévoles pour en attirer le maximum. « Cela s’est super bien passé. Nous avons eu de nombreuses réponses très rapidement » se réjouie-t-elle.

Après des thèmes plutôt folkloriques ces dernières années comme « Les héros des enfants » ou encore « Saint-Nicolas au Pôle Nord », le défilé revient au traditionnel. Cette année, les gourmandises sont à l’honneur. Un thème idéal pour Saint-Nicolas qui aime distribuer sucreries et confiseries lorsqu’il traverse les foules trônant impérialement sur son char. Depuis que le thème a été arrêté à l’été dernier – choisi en accord avec les associations messines, la mairie, le conseil général et régional – « les bénévoles sont libres de faire ce qu’ils veulent pour leurs chars tout en respectant la thématique. » raconte l’élue messine.

Une centaine de bénévoles

« Le thème est suffisamment large pour que les associations puissent puiser aisément dans leur imagination » confie-t-elle. Il est vrai qu’entre le chocolat, le miel, le sucre d’orge, le pain d’épice et autres confiseries, leur liberté d’expression peut facilement s’épanouir. Ainsi depuis le mois de juillet, les dix associations sont à pied d’œuvre sous les tôles du Hall Cassin pour la réalisation et la décoration de leurs chars respectifs.

« On a une cinquantaine de volontaires uniquement pour les chars » explique Margaud Antoine-Fabry. Et cela, sans compter la participation des enfants qui sont partis prenantes du défilé. « Le nombre d’enfants dépend des associations elles-mêmes » continue-t-elle. Si les chars sont la part importante du défilé de la Saint-Nicolas, il ne faut pas occulter la sécurité et le guidage du parcours.

De la place d’Armes à la rue Serpenoise en passant par la rue Haute Seille avant de retourner au point de départ, « on aura 20 à 25 bénévoles qui seront présents pour sécuriser le défilé » explique-t-elle. Une partie non-négligeable car « il y a des tracteurs, les plateaux de chars sont imposants et certaines rues de Metz sont parfois petites et étroites » détaille Margaud Antoine-Fabry.

« Les Plasticiens Volants » et Arnaud Méthivier à l’honneur

Le week-end de la Saint-Nicolas se termine par un grand spectacle sur les pavés de la Place d’Armes. « Les années précédentes, on terminait le défilé par un embrasement de la Place, c’est-à-dire par un feu d’artifice, se souvient-elle, cette année nous travaillons avec la compagnie des Plasticiens Volants pour un beau spectacle avec des ballons gonflés à l’hélium ». Et là encore, les bénévoles se mobilisent pour que tout se passe à merveille. La ville de Metz cherche toujours des bénévoles pour le spectacle de clôture.

Plusieurs de ces réalisations survoleront et illumineront la place pendant qu’Arnaud Méthivier, célèbre accordéoniste, jouera de son instrument suspendu à une énorme sphère gonflable à 5 ou 6 mètres de haut. Un beau spectacle pour immortaliser une journée immanquable à Metz et en Lorraine. Car comme le dit si bien Margaud Antoine-Fabry, « la Saint-Nicolas, c’est avant tout une tradition. On ne peut pas passer à côté ».

[toggle title=”Appel à bénévoles”] Pour devenir bénévole, il suffit de contacter le service jeunesse, éducation populaire et vie étudiante de la ville de Metz.

Marine Verbeke au 03 87 55 83 31 ou mverbeke@mairie-metz.fr[/toggle]