Samedi, au squat Le 103 à Nancy, l’Etat d’urgence sera décrété. Aucune consultation du Parlement ou de l’Assemblée Nationale n’est prévue, c’est en réalité une manifestation organisée par un collectif de citoyens militants de Nancy.

Vendredi dernier, le téléphone sonne, un nième sms, assez long pour la personne qui me l’envoie, plutôt adepte des messages courts, simples et efficaces. Compte tenu de l’actualité les premiers mots qui me sautent aux yeux sont “état” et “urgence”. Il a bien bossé son accroche mon correspondant! C’est en réalité une invitation à un événement qui a lieu au 103, un squat réputé à Nancy pour accueillir les soirées les plus underground de la ville et des manifestations militantes.

“C’est une action militante, politique même. En organisant ces événements on voulait se concentrer sur les véritables urgences d’aujourd’hui et si on a choisi ce nom c’est pour critiquer l’Etat d’urgence instauré en France qui met de côté ce qui est vraiment important”. Le ton est donné par S*. un des organisateurs des trois “Etat d’Urgence” qui auront lieu les 6 février, 16 mars et 2 avril.

3 dates, 3 Lieux, 3 événements

L’Etat d’urgence c’est un triptyque d’actions autour de différents thèmes tels que le nucléaire, le racisme, l’homophobie, le sexisme, la précarité, etc. organisées par des membres de différents collectifs artistiques et militants de Nancy. Samedi c’est le thème de la migration et notamment des migrants de Calais qui est abordé.

“Ce n’est pas pour autant une soirée de débat, c’est un événement festif pour réunir des gens du milieu militant. Il y aura du graff, des dessinateurs, puis une soupe qu’on va partager, un concert, bref de quoi réunir les personnes qui s’intéressent à ces problématiques et qui veulent mener une action pour soutenir les migrants de Calais” continue d’expliquer S.

Samedi, tous les bénéfices de la journée seront reversés à l’association SALAM qui oeuvre auprès des migrants de Calais. SALAM est une association d’urgence qui apporte de la nourriture, des vêtements et de l’aide sanitaire aux réfugiés qui vivent dans l’enfer des camps de migrants à Calais.

Le prochain Etat d’Urgence abordera le thème du nucléaire, mais les détails supplémentaires n’ont pas encore été dévoilés à l’heure où je rédige cet article.

Etat d’urgence, Refugees Welcome : Samedi 6 février de 17h à 21h, au 103 Avenue de la Libération à Nancy.

12622277_1196246543738044_6867995786312166962_o

Crédit : Metra

*Pour des raisons évidentes de sécurité nous avons décidé de conserver l’anonymat de notre interlocuteur.