Ces mardi 12 et mercredi 13 janvier 2021, les étudiant.e.s du Master Journalisme et Médias Numériques de Metz suivent, heure par heure, l’actualité de la pandémie de Covid-19, à l’échelle internationale.

Fin du live. Merci de nous avoir suivi, nous reprendrons notre direct demain matin à 9h30.

18h35 – France : Jean Castex félicite le comportement des Français.

Jean Castex s’est présenté ce matin devant les députés LREM et a félicité le comportement des français lors des fêtes de fin d’année.

Lors de cette réunion de rentrée du groupe majoritaire, le chef du gouvernement a déclaré : “on pourra dire que les Français se sont bien comportés. Je suis optimiste mais cela demande confirmation. J’attends les chiffres en fin de semaine”. Il a également profité de cet échange pour continuer de défendre la stratégie vaccinale, lourdement critiquée ces derniers jours.

« Être aux affaires en temps de crise est difficile, on en prend plein la figure, on est l’exutoire […]. Nos résultats ne sont pas brillants mais sont parmi les meilleurs d’Europe. Nous n’avons pas à rougir de ces résultats », a déclaré Jean Castex selon des propos rapportés par un participant à la réunion. Le Premier ministre souhaite être jugé sur les résultats à long terme, faisant une nouvelle fois la métaphore de la course de fond pour évoquer la campagne de vaccination. 

18h30 – Royaume-Uni : Pas de généralisation du port du masque en extérieur (AFP)

Le Royaume-Uni fait actuellement face à un variant du Covid-19 considéré comme étant à 70% plus contagieux. Le pays comptabilise aussi le plus grand nombre de morts (82 000) dues à la maladie en Europe. Pour autant, le port du masque est facultatif et peu de Britanniques s’en servent dans la rue.

Contrairement à l’Italie, l’Espagne ou certaines villes de France, le gouvernement n’est pour l’instant pas favorable à la généralisation du port du masque à l’extérieur. La consigne est de limiter les interactions sociales et de respecter les règles déjà en vigueur pour lutter contre la pandémie. Plusieurs chaînes de supermarchés ont ainsi prévenu qu’elles allaient désormais refuser l’entrée aux clients non masqués. Au Royaume-Uni, les scientifiques restent divisés sur l’utilité du masque dans l’espace public.

18h20 – Grèce :  Le pays propose un certificat de vaccination européen

L’île de Santorin, en Grèce, habituellement assaillie de touristes.

Le premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a appelé l’Union Européenne, ce mardi 12 janvier, a adopter un certificat de vaccination standardisé. «Il est urgent d’élaborer un accord commun sur la création d’un certificat de vaccination qui sera accepté par tous les pays membres», écrit Kyriakos Mitsotakis, en soulignant qu’«un certificat standardisé sera la preuve qu’une personne a été vaccinée avec succès», dans une lettre à la présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen. «Les personnes vaccinées (contre le coronavirus) doivent être libres de voyager», a ajouté le premier ministre. La Grèce, dont le PIB dépend fortement du tourisme, voit dans l’instauration de ce certificat une manière de relancer cette industrie mise à mal depuis le début de la pandémie. Malgré l’ouverture de ses aéroports en juillet 2020, la récession est prévue à 10,5% du PIB selon le budget de l’Etat grec 2021

18h15 – France : Inquiétudes concernant le stock de seringues nécessaire à la campagne de vaccination.

Dans des propos rapportés par Libération, Eric Billy, chercheur en immuno-oncologie redoute une pénurie de seringues.

« Quand l’Etat a proposé son plan de vaccination, s’est-il assuré qu’il y avait des dizaines de millions de seringues disponibles ? », s’interroge Eric Billy. Fatalement, le lancement de campagnes de vaccination à travers le monde fait grimper la demande. Mais, pour Prashant Yadav, spécialiste de l’approvisionnement en matière de santé interrogé par l’AFP, les stocks devraient être suffisants « pour la première vague de vaccinations qui concernera des groupes prioritaires ». Elle admet toutefois que l’approvisionnement en seringues pourrait devenir une « contrainte » lorsque la vaccination à grande échelle sera lancée « à la fin de 2021 ou en 2022 ». Auditionné ce midi par l’Assemblée Nationale, Olivier Véran, Ministre de la Santé a tenu à rassurer : « Nous avons 3,3 millions d’aiguilles, nous allons en recevoir 2 millions supplémentaires dans les prochains jours. Nous avons 4,6 millions de seringues et d’autres sont également à venir. Cette semaine, sont déstockées à destination des territoires, 850.000 aiguilles, 600.000 seringues, qui s’ajoutent à tout le matériel d’injection dont disposent déjà par nature les hôpitaux ». Agacé, il a regretté que des problèmes ponctuels d’approvisionnement dans certains établissements de santé aient été perçus comme un « problème national logistique ».  Il a ensuite réaffirmé sa volonté de clarté et de transparence sur ce point.


18h00 – France : Le cluster de Marseille est “maîtrisé et sous contrôle”. (ARS)

Selon l’Association Régionale de Santé (ARS), le cluster du variant britannique de Marseille est “maîtrisé et sous contrôle”.

Pour rappel, une famille, dont certains membres venaient de Londres, s’était retrouvée pour les fêtes de Noël dans la cité phocéenne, et a été fortement touchée par la mutation du Covid-19. L’ARS a confirmé que les 24 personnes malades de ce foyer épidémique ont très probablement toutes contracté la nouvelle souche du virus provenant d’Angleterre. Afin d’intensifier le dépistage des habitants de Marseille, 40 marins-pompiers avaient été mobilisés par la mairie afin de réaliser des tests.

17h40 – Malawi : Deux ministres, touchés par le Covid-19, décèdent.

La pandémie de la Covid-19 a encore fait, aujourd’hui, de nombreuses victimes dans le monde entier. Parmi elles, deux ministres du Malawi, pays d’Afrique australe relativement épargné par la pandémie, avec à l’heure actuelle 9 000 cas et 235 morts enregistrés depuis mars dernier. Sidik Mia, 56 ans, ministre des Transports a été testé positif la semaine dernière, à la variante du Covid-19. Lingson Belekanyama, ministre des Administrations locales, a lui été testé il y a deux semaines. Les deux hommes politiques sont décédés aujourd’hui des suites de la maladie, alors que le pays connaît une forte recrudescence des cas.

17h35 – France : Manifestation des gérants des salles de sport devant l’Assemblée Nationale

Alors que les salles de sport sont fermées partout en France, à cause de la crise sanitaire, 150 personnes se sont rassemblées, ce midi, devant l’Assemblée Nationale, pour demander davantage de considération de l’Etat.

C’est à l’appel du collectif “Touche pas à ma salle”, que les gérants des salles de sport se sont réunis. Ils ont disposé des baskets sur une place près de l’Assemblée nationale, symbole de leur mécontentement vis-à-vis des restrictions gouvernementales. «Ça fait sept mois qu’on est fermés. Et les aides de l’Etat ne sont ni à la hauteur des besoins, ni des annonces», s’inquiète Marie-Anne Teissier, cofondatrice du groupe de fitness Neoness.  “On nous annonce une aide à hauteur de 20% de notre chiffre d’affaires, mais ces aides sont plafonnées. Nous par exemple, l’aide reçue représente 0,8% de nos pertes. Avant on réclamait l’ouverture de nos salles, mais là on veut simplement plus d’aides de l’Etat”, poursuit Marie Anne Teissier. Alors que les gérants de sport estiment qu’aucun cluster n’a été détecté dans les salles de sport, le Premier ministre Jean Castex a récemment repoussé jusqu’à mi-février, une possible réouverture des salles.

17h30 – France : Des élus s’opposent au choix de la plateforme Doctolib pour la campagne de vaccination.

Hier, dans un communiqué de presse, la plateforme Doctolib annonçait avoir été sélectionnée comme “partenaire officiel de l’Etat pour permettre aux Français de prendre rendez-vous en ligne pour se faire vacciner en ligne contre la Covid-19”.

Une annonce qui n’est pas du goût de certains élus d’opposition. Déjà ce matin, Adrien Quatennens demandait au ministre de la santé Olivier Véran combien cela allait coûter à l’État. Ce dernier a seulement répondu qu’il était “heureux d’avoir en France de très solides entreprises françaises capables de fournir tous les services nécessaires” (cf audition d’Olivier Véran devant les députés).

Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon a également réagit, pointant le fichage des patients ainsi que le “mépris des instances publiques”.

Quelques heures après le message du patron de la France Insoumise, largement relayé, l’entreprise Doctolib a souhaité répondre, toujours sur Twitter.

17h15 – Malaisie : L’état d’urgence est déclaré suite à une résurgence du coronavirus

Kuala Lumpur, Malaisie, le 8 janvier 2021. AP – Vincent Thian

Le roi de Malaisie, Abdullah Ahmad Shaha, a accepté, ce mardi 12 janvier, l’état d’urgence demandé par le premier ministre, après avoir constaté une augmentation rapide des cas de coronavirus dans le pays. Cette décision a été sévèrement critiquée par l’opposition, qui la voit comme un abus de pouvoir prenant pour prétexte l’épidémie. Le premier ministre Muhyiddin Yassin a déclaré dans la foulée que le Parlement serait suspendu et qu’aucune élection ne se tiendrait dans un avenir proche. 

Le premier ministre avait annoncé, ce lundi 11 janvier, que le système de santé de la Malaisie était sur le point de rompre, et avait pris une série de mesures restrictives qui concernent plus de la moitié du pays. Le pays avait réussi à contenir l’épidémie grâce à un confinement strict mais assiste à un rebond depuis plusieurs semaines. L’état d’urgence est prévu jusqu’au 1er août 2021 mais peut être suspendu plus tôt, si la situation sanitaire s’améliore. 

17h10 – France :  L’Académie nationale de médecine s’inquiète de l’allongement du délai d’administration de la seconde dose de vaccin

Dans un communiqué, l’Académie nationale de médecine s’inquiète de la décision du gouvernement de différer jusqu’à 6 semaines l’administration de la seconde dose du vaccin Pfizer/BioNtech. En allongeant ce délai, le gouvernement espère pouvoir vacciner davantage de personnes, jusqu’à atteindre le million de vaccinations fin janvier
Pourtant, les laboratoires à l’origine du vaccin ne garantissent pas une efficacité optimale si la seconde dose est administrée après 21 jours. Malgré cela, l’Académie nationale de médecine rappelle que «l’OMS et l’Agence européenne du médicament ont accepté que le délai de 21 jours entre les deux doses du vaccin Comimaty (Pfizer/BioNTech) soit retardé de quelques semaines afin d’augmenter le nombre de personnes pouvant bénéficier d’une première dose, l’ANSM s’est déclarée favorable à l’élargissement de ce délai jusqu’à 42 jours.». Et dans un contexte de «recrudescence épidémique» elle recommande donc de «ne différer l’injection de la seconde dose que si les circonstances l’exigent et sans excéder un dépassement de 3 semaines».

17h07 – Egypte : Le Mondial de handball sous tension à cause de la pandémie Covid-19

Le Mondial de handball doit se dérouler du 13 janvier au 31 janvier 2021. 

Le Mondial de handball masculin débute ce mercredi 13 janvier en Egypte. C’est l’une des plus grandes compétitions majeures de sport collectif organisée depuis le début de la pandémie. Les enjeux de cette année sont inédits: pour la première fois, le tournoi accueille 32 équipes et non 24 comme auparavant. Les matchs se dérouleront dans des salles neuves, mais vides de tout supporter. Il était pourtant prévu que la compétition accueille du public, mais l’organisation est revenue sur cette décision 3 jours avant le début du tournoi, au vu de l’évolution de la crise sanitaire. 
L’organisation va être surveillée de près dans ce contexte de pandémie mondiale, en particulier par les organisateurs des JO de Tokyo 2020/21 qui vont certainement s’inspirer du déroulement de ce tournoi pour les préparatifs de cet été.

17h05 – France : L’analyse des eaux usées fait craindre une troisième vague.

L’analyse des eaux usées est une méthode infaillible pour détecter les foyers épidémiques.


En Île-de-France ou à Marseille, les nouvelles venant des égouts font craindre une troisième vague. À l’aide d’un traceur fluorescent, le génome du virus est décelé avant même l’apparition des premiers symptômes physiques chez les personnes qui vivent au-dessus. Une méthode qui aurait permis d’éviter plusieurs foyers d’infection. Mais depuis quelques jours, les prélèvements réalisés à Marseille sur 37 points dans la ville, révèlent une présence du virus en forte hausse. Ces analyses des eaux usées se mettent en place dans de plus en plus de villes qui souhaitent ainsi suivre en temps réel la situation, afin de pouvoir anticiper une augmentation des contaminations. Ces informations, très utiles pour les services de santé, permettent de se préparer à une hausse des cas.

16h50 – France : La scène musicale émergente ne se laisse pas abattre par la Covid-19.

Les Victoires de la musique sont programmées le 12 février 2021.

Les artistes ont subi de plein fouet l’arrêt des concerts. Pour autant, ils tentent de ne pas se laisser abattre par la crise actuelle. Hervé, nominé aux Victoires de la musique, le 12 février, dans la catégorie révélation masculine, évoque son état d’esprit durant cette période. «Quand le confinement arrive, le premier ou le deuxième, je le vis très mal, mais ça ne dure qu’un quart d’heure, après c’est ok, faut qu’on fasse un live filmé, si on peut le faire à l’Olympia (sans public), on le fait», raconte à l’AFP Hervé, remarqué pour son album «Hyper». Autre artiste émergent également nominé aux Victoires de la musique, Hatik déclare : «La nouvelle génération, elle a tellement d’armes pour faire de la musique, il faut juste trouver la bonne idée, confinement ou pas confinement». Le rappeur a récemment été salué par la critique avec son disque «Chaise pliante», ainsi que sa prestation d’acteur dans la série «Validé».

16h40 – Portugal : Le Covid-19 perturbe la campagne présidentielle

Marcelo Rebelo de Sousa, président sortant et candidat à l’élection présidentielle au Portugal. Crédit photo : Courrier International

Ce mardi 12 janvier la campagne présidentielle portugaise a été suspendue après que le président sortant, candidat à sa réélection, ait annoncé avoir été testé positif au coronavirus. Marcelo Rebelo de Sousa, conservateur de 72 ans, et grand favori pour le scrutin du 24 janvier, est actuellement isolé au palais présidentiel, en attendant les résultats d’un second test de confirmation. À deux semaines du scrutin, le président a annulé tout son agenda électoral, déjà réduit à cause de la situation sanitaire. Mercredi dernier, le président avait déjà passé quelques heures en isolement préventif, car il était cas contact.

16h25 – Nigeria : Une seconde vague épidémique au Nigeria

Le Nigeria a comptabilisé 12 508 nouveaux cas de coronavirus sur les dix premiers jours de janvier 2021, soit trois fois plus que sur l’ensemble du mois de novembre dernier.

Depuis le début de l’épidémie, le pays a enregistré 101 331 cas confirmés pour plus de 1300 décès, selon l’agence de contrôle des maladies infectieuses (NCDC). D’après le gouverneur de Lagos, Babajide Sanwo-Olu : “Cette deuxième vague s’accompagne de symptômes plus sévères et d’un nombre plus important de cas positifs détectés”. À Lagos, capitale économique du Nigeria, les recommandations sanitaires ne sont pas toujours respectées, entre plages bondées, milliers de fêtards, absence de masques et discothèques clandestines. “Contrairement à la première vague, celle-ci est bien plus contagieuse et meurtrière”, s’inquiète Chris Bodele, directeur de l’hôpital universitaire de Lagos. Alors que la situation dans les hôpitaux se tend, le gouvernement entend ralentir l’épidémie avec l’arrivée espérée de 100 000 doses de vaccin d’ici fin janvier. 

16h15 – France : le gouvernement annonce des mesures pour aider les étudiants

Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, s’est exprimée, ce mardi 12 janvier, à l’Assemblée Nationale.

“Les étudiants payent un lourd tribut à cette crise sanitaire”, a déclaré Jean Castex devant l’Assemblée Nationale. Le Premier ministre a annoncé qu’il recevra, vendredi, avec Frédérique Vidal, “l’ensemble des représentants de la communauté universitaire, pour faire le bilan des mesures prises en 2020”. La Ministre de l’enseignement supérieur a également annoncé des mesures pour aider les étudiants. “Nous allons doubler le nombre de psychologues, les CROUS recrutent des assistantes sociales (…) nous travaillons pour faciliter le recours aux étudiants dans les collectivités et les universités”, a-t-elle déclaré.

16h05 – Suisse : Une quarantaine imposée par la Suisse aux voyageurs arrivant d’Irlande.

Les autorités suisses ont annoncé la mise en place d’une quarantaine pour tous les voyageurs arrivant d’Irlande.

L’annonce fait suite à un avertissement lancé par l’OMS au sujet d’une « augmentation massive » du nombre de cas dans ce pays. Tout comme les voyageurs en provenance des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d’Afrique du Sud et de Suède, les voyageurs Irlandais devront rester 10 jours à l’isolement avant de pouvoir accéder à la Suisse. Le non-respect de cette mesure pourra être puni d’une amende de 10 000 francs suisses, soit 9250 euros. 

Lundi, le directeur chargé des questions d’urgence sanitaire de l’OMS alertait, en conférence de presse, sur «l’une des augmentations du nombre des cas de Covid-19 les plus fortes parmi tous les pays». Alors que l’Irlande comptabilisait un peu plus de 93 000 cas au 1er janvier, elle atteint aujourd’hui 153 000 cas recensés. Malgré de nombreuses mesures restrictives dont, notamment, la fermeture des écoles ou l’interdiction de se déplacer à plus de 5km de son domicile. L’Irlande semble donc avoir perdu le contrôle de l’épidémie

15h55 – France : Le pays envisage des concerts-tests pour 2021

L’AccorHotels Arena, à Paris, vidée de ses spectateurs. Crédit photo : Zabulon Laurent/ABACA

En décembre dernier, 120 festivals s’organisaient déjà afin de préparer le printemps et l’été 2021, au sein du collectif “Pourquoi on y croit !”.  Plusieurs programmations de festivals pour 2021 ont été annoncées, dont celle des Eurockéennes de Belfort. Son directeur, Jean-Paul Roland, a déclaré ” imaginer un concert-test en mars, l’idée étant, dans un monde idéal, de s’accoler à un calendrier du ministère de la Culture pour commencer à voir le bout du tunnel“, a-t-il déclaré à l’AFP.

Selon la radio Mouv’ : “deux autres concerts-tests sont également prévus en février prochain à Marseille, à l’initiative du Syndicat des musiques (Sma).” Plus que des concerts, ce sont de véritables expériences médicales qui devraient voir le jour. Comme à Barcelone, les spectateurs devront présenter un test PCR négatif, et porter un masque FFP2 pendant le concert. Ils n’auront en revanche aucune obligation de respecter une distanciation sociale. Le test barcelonais n’a engendré aucun cluster.

15h45 – États-Unis : Deux parlementaires américaines testées positives à la Covid 19 après l’assaut au Capitole.

Le Capitole, siège de la démocratie américaine, a été pris d’assaut dans la journée du 7 janvier

Bonnie Watson Coleman et Pramila Jayapal, deux représentantes démocrates ont récemment annoncé avoir été contaminées lors de leur mise à l’abri avec d’autres parlementaires. Pour rappel, mercredi 7 janvier, le Capitole a été pris d’assaut par de nombreux manifestants “trumpistes”, protestant contre l’élection de Joe Biden à la présidentielle, qu’ils jugent “volée”. 

Lors de cette intrusion, de nombreux parlementaires ont été emmenés dans une salle sécurisée. La représentante démocrate Pramila Jayapal a expliqué sur Twitter que certains des représentants républicains ont refusé de porter un masque, alors qu’ils se sont retrouvés confinés dans la même pièce durant plusieurs heures. Le soir même de l’assaut, un représentant républicain, Jake LaTurner avait déclaré avoir été testé positif au Covid-19.

15h40 – France : Sylvie Tellier maintient la tournée de Miss France 2021

Sylvie Tellier (en robe noire), la responsable du comité Miss France

La patronne de Miss France n’a pas l’intention d’annuler les prochains événements, malgré la Covid-19. Le premier déplacement d’Amandine Petit, en Moselle, dans un centre commercial, avait suscité la polémique.  « Est-ce qu’on songe à mettre Amandine au chômage ? Non. Parce que Miss France elle est élue aussi pour aller à la rencontre des Français », a déclaré Sylvie Tellier. À ce sujet, elle a tenu à réitérer son point de vue sur le déplacement en Moselle : « C’est une invitation qui s’est bien déroulée » et a rappelé que l’organisateur était Le Républicain Lorrain et non le Comité Miss France.

15h30 – Russie : La Russie prolonge l’arrêt des liaisons aériennes avec l’Angleterre

La Russie a annoncé, ce lundi 12 janvier, qu’elle prolonge la suspension des liaisons aériennes avec l’Angleterre, deux jours après la découverte du nouveau variant du coronavirus chez un patient russe de retour après un voyage en Angleterre.

Cette suspension, en place depuis décembre, sera prolongée jusqu’au 1er février.  Ce nouveau variant du coronavirus pourrait être 50% à 74% plus contagieux que les autres souches existantes selon les experts. À la suite de la découverte de ce nouveau variant, une cinquantaine de pays ont fermé leurs frontières avec l’Angleterre. 

15h20 – International : Valneva et l’UE en discussions avancées pour un contrat de 60 millions de vaccins

La Commission européenne et Valneva SE, société franco-autrichienne spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, ont annoncé à la mi-journée être en discussions avancées pour la fourniture de 60 millions de vaccin.

Avec ce huitième vaccin, nous enrichissons l’éventail déjà large et diversifié de vaccins de notre portefeuille. Ce faisant, nous pouvons maximiser nos chances pour que tous les citoyens puissent avoir accès à des vaccins sûrs et efficaces d’ici fin 2021“, a souligné Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé. 
En essais cliniques en Europe, le vaccin de Valneva est actuellement le seul développé à base de virus inactivés. Sous réserve du succès du développement clinique, Valneva pourrait recevoir une autorisation de mise sur le marché de l’UE au second semestre 2021. “Le contrat envisagé avec Valneva prévoirait la possibilité, pour tous les États membres de l’UE, d’acheter ensemble 30 millions de doses dans un premier temps, puis jusqu’à 30 millions de doses supplémentaires”, renseigne l’exécutif européen dans un communiqué.

15h15 – France : En Essonne, la caserne de pompiers contrainte de fermer pour une semaine à cause de 13 cas de Covid-19

Sur les 53 sapeurs-pompiers du centre de secours de Brétigny sur Orge, 13 ont été testés positifs au COVID19 et 6 identifiés comme cas contacts.

Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), réuni hier, a ordonné la fermeture de la caserne jusqu’au lundi 18 janvier. Le bâtiment sera entièrement désinfecté et ventilé. L’ensemble du personnel de la caserne devra se faire dépister 48 heures avant de reprendre le service. La semaine dernière, le secrétaire adjoint à la CGT du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de l’Essonne, Jean-Christophe Cantot, dénonçait le fait que “le personnel n’avait pas été mis à l’isolement”. La direction de la caserne assurait pourtant que des mises à l’isolement et des congés maladie avaient été pris “dès le week-end du 1er au 3 janvier”

15h05 – France : La Normandie en tête des régions les plus vaccinées de France au 11 janvier

Selon les données du Ministère de la Santé, mises en forme par le site Covidtracker, la Normandie est la région de France qui a, jusqu’ici, vacciné le plus efficacement, avec 0.36% de sa population ayant reçu la première dose, hier en fin de journée. Viennent ensuite la Nouvelle-Aquitaine avec 0.31%, la Corse avec 0.29% et l’Île-de-France avec 0.25%.

Si elle n’est pas la région où la vaccination semble, jusqu’ici, la plus efficace, l’Île-de-France est en revanche la première à avoir franchi le cap des 30 000 personnes vaccinées. La Nouvelle-Aquitaine a, quant à elle, vu 18 841 de ses habitants recevoir le vaccin, devant l’Occitanie et ses 12 582 vaccinations.

14h55 – France : Un premier cas de réaction allergique au vaccin contre le Covid-19 détecté en France

Lors de sa prise de parole ce midi à l’Assemblée Nationale, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé qu’un premier cas de réaction allergique au vaccin contre le Covid-19 a été détecté en France.

Le vaccin en question est celui de Pfizer/BioNTech. Sur les 138.000 doses de vaccin administrées jusqu’à aujourd’hui en France, seule une réaction allergique a pour le moment été déclarée. Le ministre de la Santé a ajouté que cet effet indésirable a connu « une issue favorable et des suites simples ». D’après Olivier Véran, cette réaction allergique correspond à ce qui a été observé à l’étranger les semaines précédentes. En effet, les autorités sanitaires américaines ont observé, en ce début d’année, qu’environ une personne sur 100 000 développe une réaction allergique grave au vaccin.

14h30 – France : Le gouvernement vise les 400 000 personnes vaccinées à la fin de la semaine

En France, 138 000 personnes ont déjà été vaccinées contre le coronavirus, a annoncé le ministère de la santé, lundi 11 janvier. La ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, a déclaré, ce mardi 12 janvier, vouloir atteindre 400 000 personnes vaccinées d’ici la fin de la semaine, notamment dans les Ehpad où pour l’instant seulement 30 000 résidents ont reçu le vaccin.Le gouvernement a décidé de changer sa stratégie en ouvrant les vaccins aux professionnels de santé de plus de cinquante ans ou fragiles, ainsi qu’aux aides à domicile et aux pompiers. Selon la ministre, les centres de vaccination qui s’ouvrent actuellement sur le territoire “vont se multiplier : il y en a 200 pour l’instant, il y en aura 350 en fin de semaine, et 600 à la fin du mois”, a-t-elle précisé. Olivier Véran a confirmé, devant l’Assemblée Nationale, que l’objectif était d’atteindre le million de personnes vaccinées d’ici la fin du mois de janvier.

14h20- Allemagne : Angela Merkel annonce un confinement jusqu’à avril en Allemagne (Bild)

Lors de ses vœux de nouvel an, la chancelière allemande avait déclaré que l’année 2020 était de loin la plus difficile qu’elle ait vécu depuis son arrivée au pouvoir.

La chancelière allemande, qui s’est exprimée au cours d’une réunion de la CDU, s’inquiète de la suite de la propagation du virus en Allemagne. « Si nous ne parvenons pas à arrêter ce variant anglais, nous aurons 10 fois plus de cas d’ici à Pâques. Nous avons besoin de huit à dix semaines supplémentaires de mesures strictes », a-t-elle annoncé.

13h50 – France : Trois mesures seront débattues durant le conseil de défense de mercredi.

Nouvelles restrictions : 3 options à l’étude par le gouvernement de Jean Castex (photo)

Selon plusieurs médias qui citent des sources gouvernementales et parlementaires, le gouvernement étudierait actuellement trois options pour lutter contre la propagation de l’épidémie. Trois options qui devraient donc être débattues demain en conseil de défense, avant que la décision ne soit probablement annoncée jeudi, lors du point presse d’Olivier Véran.

·        Le reconfinement total est l’une de ces options, même si pour l’heure elle semble peu probable. Jean Castex l’avait évoqué lundi lors d’une réunion de « comité de suivi parlementaire » qualifiant la mesure de « dernier recours ».

·        Un reconfinement partiel ou local serait également envisagé. Il pourrait, par exemple, entrer en vigueur le week-end uniquement, ou dans les régions les plus durement touchées par l’épidémie.

·        L’extension du couvre-feu à 18h sur tout le territoire français semble, pour l’heure, être l’hypothèse privilégiée par le gouvernement. Il avait déjà été étendu à 2 départements aujourd’hui, portant le total à 25.

Il est aussi possible que le gouvernement choisisse de ne rien changer aux mesures en vigueur et se laisse encore un peu de temps pour évaluer la situation et prendre les mesures qui s’imposent.

13h40 – France : Lorient (Ligue 1) annonce sept nouveaux cas de coronavirus au sein du club.
Après les tests positifs de Pierre-Yves Hamel et de Julien Laporte la semaine passée, le FC Lorient est encore durement touché par le virus. “Suite aux tests effectués hier après-midi, sept nouveaux cas positifs à la COVID-19 ont été recensés au sein du groupe professionnel, dont cinq joueurs qui s’ajoutent aux deux cas positifs de la fin de semaine dernière”, a annoncé la direction du club. La rencontre de dimanche face à Dijon est incertaine.

13h30 – France : 15 nouveaux cas de Covid-19 au Stade Rochelais

Le club rochelais a annoncé la nouvelle sur Twitter

Le club de rugby de la Rochelle a détecté 15 nouveaux cas de Covid-19 en son sein, dont 5 dans le groupe professionnel et 10 dans le groupe espoir. Il se voit donc dans l’obligation de fermer son centre d’entraînement, jusqu’à ce que la situation sanitaire s’améliore. Le club, déjà touché par le virus la semaine dernière, avait dû reporter son match de ce week-end, l’opposant au Racing 92.Cette situation rappelle celle vécue, deux semaines plus tôt, par l’Aviron Bayonnais, qui avait lui aussi fermé son centre d’entraînement jusqu’au 8 janvier. Le monde du rugby, qui est fortement touché par la pandémie, a suspendu, à l’heure actuelle, toutes ses coupes d’Europe. Cette annulation permettra au club de la Rochelle de reprogrammer dans les prochaines semaines ses matchs de Top 14 qui ont été reportés.

13h20 – Japon : Un troisième variant du coronavirus détecté au Japon

Un nouveau variant du coronavirus a été identifié au Japon, sur quatre personnes qui revenaient, le 2 janvier, d’un séjour au Brésil. Le Japon a informé hier l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), de la découverte d’un nouveau variant du coronavirus sur son territoire. Après les variants anglais et sud-africain, le degré de contagiosité de cette nouvelle mutation n’est pas encore connu. Alors qu’un état d’urgence d’un mois est en vigueur sur la région de Tokyo depuis le 7 janvier, le premier ministre japonais, Yoshihide Suga, a déclaré ce matin qu’il entendait l’étendre à trois préfectures de l’ouest du pays, Osaka, Kyoto et Hyogo.

13h15 – Israël : Le pays prévoit de vacciner tous ses citoyens de 16 ans et plus contre le COVID-19 d’ici la fin du mois de mars.

Benyamin Netanyahu, Premier ministre israélien, reçoit une dose de vaccin contre le Covid-19, à Ramat Gan (Tel Aviv), le 19 décembre 2020. © Amir Cohen/AP

Champion de la vaccination contre le coronavirus avec déjà 1,7 millions d’habitants concernés, Israël entend vacciner l’ensemble de sa population adulte d’ici la fin du mois de mars 2021. La campagne de vaccination d’Israël, intitulée opération “Retour à la vie”, s’intensifie. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a annoncé avoir signé un accord avec Pfizer, et bientôt avec le laboratoire Moderna, afin d’obtenir les 12 millions de doses nécessaires. “Nous apporterons cargaison après cargaison et achèveront la vaccination des personnes de plus de 16 ans en Israël au cours du mois de mars”, a déclaré, dimanche, le Premier ministre. Cela ferait du pays hébreu la première nation au monde à vacciner la totalité de sa population adulte contre le coronavirus. “Nous serons le premier pays au monde à se libérer du coronavirus”, a assuré le Premier ministre israélien.

13h00 – International : Selon une étude de la revue Science, les personnes infectées par le Covid-19 bénéficieraient d’une immunité de huit mois après l’infection.

La revue Science a publié une étude portant sur la durée de l’immunité des personnes ayant contracté le Covid-19. Selon les chercheurs, les personnes infectées par le coronavirus bénéficieraient d’une immunité contre une nouvelle contamination pendant au moins huit mois après l’infection.

188 patients infectés ont été observés dans le cadre de cette étude. Environ 90 % d’entre eux ont présenté des symptômes légers tandis que seulement 7 % ont été hospitalisés. Les 2 % restants étaient asymptomatiques.

12h55 – États-Unis : Deux gorilles testés positif au Covid-19 dans un zoo de San Diego, en Californie.

Lundi 11 janvier, la direction du zoo a annoncé que deux de ses gorilles ont été testés positifs au Covid-19. C’est le premier cas de transmission du coronavirus sur des gorilles. “Mis à part quelques encombrements, et la toux, les gorilles se portent bien”, a déclaré Lisa Peterson, directrice exécutive du parc safari du zoo de San Diego.

La Californie est devenue un épicentre du Covid-19. À travers le pays, le nombre total d’Américains atteints du virus a dépassé les 22 millions, au cours du week-end, selon les données de l’université Johns Hopkins. Le nombre total de décès s’élève, quant à lui, à plus de 375 000 personnes.

12h47 – France : À Nancy, la vaccination pour les plus de 75 ans hors EHPAD a commencé ce matin 

Près d’une semaine avant le lancement de la campagne nationale, la ville de Nancy a commencé, ce matin, à vacciner des personnes de plus de 75 ans en dehors des EHPAD. Métropole parmi les plus touchées par l’épidémie, la ville de Nancy avait avancé le début de cette campagne de vaccination au mercredi 13 janvier, mais une faille dans le système de prise de rendez-vous de l’application Doctolib, a permis à quelques patients d’être pris en charge dès aujourd’hui. Dans des communiqués de presse, la préfecture, l’ARS, et la ville de Nancy, ont annoncé le départ officiel de cette campagne demain matin au centre des congrès Prouvé, en présence des médias. 

12h45- International : Une demande d’autorisation déposée auprès de l’Agence Européenne des Médicaments pour le vaccin AstraZeneca

Après l’autorisation, le 21 décembre dernier, du vaccin Pfizer/BioNtech, puis, le 6 janvier, du vaccin Moderna, l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) pourrait autoriser le vaccin AstraZeneca-Oxford.

La demande a été déposée ce mardi 12 janvier et la commission européenne a déjà donné son feu vert pour ce vaccin. L’agence a précisé qu’elle procéderait à un examen accéléré avec une décision qui pourrait être rendue le 29 janvier prochain.

12h40 – France : Olivier Véran face aux députés

Ce midi, Olivier Véran, ministre de la santé, s’est  retrouvé face aux députés pendant un peu plus d’une heure afin de répondre à leurs questions.

 “Nous ne naviguons pas à vue, une stratégie a été actée par la Haute Autorité de Santé, un organe indépendant”, a déclaré le ministre dans son discours d’introduction.

Beaucoup de questions ont été posées par les députés des différents partis politiques. Olivier Véran s’est voulu rassurant, en expliquant qu’il n’y aurait pas de changement de tactique de la part du gouvernement. Il a également promis une politique très “transparente”, avec une annonce des différents chiffres de la vaccination, chaque soir à 18h30. 

Le ministre a également défendu le «choix de la proximité» en opposition au choix de «vaccinodromes», beaucoup plus grands, comme il y en a au Royaume-Uni. L’objectif est d’en avoir plus, et de mieux couvrir le territoire afin d’éviter aux personnes âgées de parcourir des centaines de kilomètres pour se faire vacciner, mais également pour éviter les déconvenues et les difficultés d’approvisionnement. Actuellement, 200 centres de vaccinations sont ouverts, l’objectif est de 300 pour la fin de la semaine. 

Beaucoup de chiffres ont également été annoncés au cours de cette audition, afin de réduire les doutes et les pénuries de matériel. “Nous avons deux millions d’aiguilles actuellement, quatre millions supplémentaires devraient arriver prochainement.” Excepté Mayotte, tous les territoires disposent de supers congélateurs destinés à la conservation des vaccins Pfizer à -80°.

Quand aux questions sur l’utilisation de Doctolib pour les prises de rendez-vous de vaccinations ainsi que le choix de recourir au cabinet de conseil McKinsey pour définir la stratégie de vaccination, le ministre est resté très concis, sans préciser le prix de ces opérations : «Nous avons choisi de nous appuyer sur l’expertise du secteur privé, qui travaille avec de très nombreux pays européens».

Sur le choix de recourir à Doctolib : «Nous aurions dû tout construire à partir de rien, alors que nous avons en France de très solides entreprises françaises capables de fournir tous les services dont nous avons besoin».

Après de nombreuses critiques sur la lenteur du démarrage de la campagne vaccinale, le ministre de la Santé a annoncé que plus de 138 000 personnes en France étaient vaccinées au 11 janvier, parmi les résidents des Ehpad et les professionnels de santé. Olivier Véran a expliqué vouloir atteindre le cap des 400 000 vaccinés avant la fin de la semaine.

12h35 – Royaume-Uni, Londres : Le Royaume-Uni intensifie sa campagne de vaccination

Le Royaume-Uni, qui se prépare à vivre sa pire semaine depuis le début de la pandémie, accélère sa campagne de vaccination contre le Covid-19. L’objectif est d’atteindre les 15 millions de personnes vaccinées à la mi-février

12h 30 – Royaume-Uni, Londres : Le Royaume-Uni ouvre une morgue provisoire pour faire face à l’afflux de décès dû au Covid-19

Le variant anglais du Covid-19 frappe de plein fouet la population britannique. Faute de place dans les hôpitaux, un chapiteau blanc a été installé dans la banlieue sud-ouest de Londres. “Les chiffres sont plus élevés, le sentiment d’inconnu aussi”, a expliqué Deborah Smith, porte-parole d’une association d’entreprises de pompes funèbres. “Nous ne savons pas pendant combien de temps les chiffres continueront à augmenter, avant qu’ils ne diminuent à nouveau.” a-t-elle ajouté. Le Royaume-Uni est le pays d’Europe le plus endeuillé par la pandémie avec près de 82 000 morts, et le service de santé se prépare à ses “pires semaines de la pandémie”, a prévenu le médecin-chef de l’Angleterre, Chris Whitty.

12h25 – France : Audition Olivier Véran

Audition à suivre en direct sur Webullition

Olivier Véran répond aux questions des députés

Ce midi, Olivier Véran, ministre de la santé, se trouve face aux députés afin de répondre à leurs questions. “Nous ne naviguons pas à vue, une stratégie a été actée avec les hautes autorités sanitaires” a déclaré le ministre dans son discours d’introduction.

12h13 – France : Cantines scolaires : une fermeture envisagée par le gouvernement 

Le Parisien annonce en Une : “Cantines scolaires, des clusters en puissance ?”. Face à la recrudescence des cas de Covid-19 chez les enfants, le gouvernement étudie la possibilité de fermer les cantines scolaires. Ces lieux de restauration constituent d’importants foyers de contamination.

On constate actuellement une hausse du taux d’incidence chez les jeunes, de 9% pour les moins de 20 ans, contre 6% pour l’ensemble de la population. “Si à un moment donné, il s’avère que la circulation du virus est telle chez les enfants, que cela devient dangereux, il faudra se résoudre à fermer les écoles”, alertait mardi sur France Inter le professeur d’immunologie pédiatrique et président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer. Mais la priorité du gouvernement est d’éviter à tout prix la fermeture des écoles et un décrochage scolaire. 
L’éventualité de l’interdiction des cantines et activités sportives sera donc étudiée, ce mercredi, en Conseil de défense par le gouvernement. Le secrétaire national du SNPDEN-UNSA, Philippe Vincent, interrogé ce matin sur BFM TV, s’oppose à cette fermeture envisagée des cantines scolaires : “Dans beaucoup de cas, ça reviendrait (…) à fermer les collèges et les lycées.”

11h58 : France – Couvre feu à 18h dans 2 nouveaux départements (Source : Gouvernement)

En raison de l’évolution de la crise sanitaire, deux nouveaux départements seront concernés par le couvre-feu de 18h00 à 6h00 dès ce soir. Il s’agit de la Drôme et du Var. Cela fait passer à 25 le nombre de départements qui se sont vus imposer ces nouvelles restrictions. Pour rappel, les départements ayant déjà mis en place ces mesures sont : les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Ardennes, le Doubs, le Jura, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Haute-Saône, les Vosges, la Moselle, le Territoire de Belfort, la Nièvre, la Saône-et-Loire, le Bas-Rhin, les Bouches-du-Rhône, le Haut-Rhin, l’Allier, le Vaucluse, le Cher, la Côte d’Or, et les Alpes-de-Haute-Provence. Sur le reste du territoire métropolitain un couvre-feu de 20h00 à 6h00 est imposé.

Carte des départements sous couvre feu à partir de 18h00 (Source: Le Parisien)

11h45 – International : Pas d’immunité collective avant 2021 selon l’OMS.

Alors que les campagnes de vaccination s’accélèrent dans de nombreux pays, suscitant l’espoir des populations, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), a annoncé lundi soir qu’il n’y aurait pas d’immunité collective avant 2021.
La responsable scientifique de l’OMS, Soumya Swaminathan, n’a pas rassuré dans son discours sur l’évolution de la situation mondiale. Tout en rappelant l’importance de continuer à appliquer les mesures de protection pour contrôler la pandémie, elle exclut la possibilité d’une immunité collective pour cette année. Le déploiement des vaccins, quand il s’agit de milliards de doses, «prend du temps», a-t-elle expliqué, encourageant à «faire preuve d’un peu de patience».

Voir la vidéo en cliquant sur le lien :

https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-pas-d-immunite-collective-en-2021-malgre-les-vaccins-selon-l-oms-20210112

Source vidéo :  Le Figaro

11h41 – France : Le variant anglais du Covid-19 s’installe en France. 

Pour savoir à quel point la menace est présente, l’État a lancé ces derniers jours une vaste enquête nationale. Santé publique France, qui espère “casser les chaînes de transmission”, ajoute suivre attentivement d’éventuelles “modifications brutales des indicateurs”, susceptibles de “constituer le signal d’un éventuel variant émergent”. Par ailleurs, deux campagnes de dépistage massif, lancées à Bagneux et Roubaix, devraient aussi permettre de se faire une idée de la diffusion de ce variant anglais.
Pour le moment, six “clusters” différents ont été détectés en France. Le plus important se trouve à Marseille, avec huit contaminations au variant B117 au sein d’une même famille. Des cas isolés ont également été identifiés dans les Hauts-de-Seine, dans le Loiret, en Eure-et-Loire ou encore dans les Hautes-Alpes. Deux personnes travaillant dans le domaine médical à Lille ont également été contaminées à la fin du mois de décembre 2020.

11h 28 – France : Olivier Véran sera auditionné aujourd’hui par l’Assemblée Nationale (12h), puis par le Sénat (17h). 
Sous le feu des critiques pour sa stratégie vaccinale, Olivier Véran devra rendre des comptes devant l’Assemblée Nationale à midi, puis devant le Sénat à 17h. Invitée sur France Info ce matin, la présidente de la commission des affaires sociales du Sénat, Catherine Deroche, a annoncé que le ministre de la Santé devrait expliquer le rôle de plusieurs cabinets de conseils américains dans l’élaboration de sa stratégie pour le vaccin. Pour rappel, alors que la France était critiquée, ces derniers jours, pour le retard de sa campagne de vaccination, la direction générale de la santé a annoncé, hier, que le cap des 100 000 vaccinés sur le territoire français avait été franchi.