Le festival de musiques électro quitte la ville de Beaucaire dans le Gard après la victoire du Front National aux municipales dimanche dernier. Le festival aurait fêté ses trois ans. Retour sur cette décision.

Il devait se dérouler le 5 juillet et 16 août dans cette jolie ville médiévale à proximité de Nîmes. Face à la victoire écrasante de la liste FN à Beaucaire, le festival déménage. Dans un communiqué, la direction de l’événement annonce que le festival est “incompatible avec le repli sur soi, le rejet de l’autre et de la différence qu’incarnent le Front National.”

Le candidat Julien Sanchez a été élu avec 39.9% des voix. Face à ce succès frontiste, les artistes et les festivaliers soutiennent la décision prise par la direction. La programmation reste inchangée mais le rendez-vous des amoureux d’électro n’a toujours pas trouvé de lieu où se produire.

Survolez cette photo pour un avant-goût de la programmation


(crédit photos : page facebook du festival)

L’un des associés de la co-production de l’événement s’est exprimé sur cette décision pour Lemonde.fr. Thomas Lefrançois, directeur d’Allofloride, énonce le fait que le festival ne juge pas les votes des habitants, simplement il se réserve le droit de s’abstenir de travailler avec une mairie tenue par le Front National.

La réponse du nouveau maire ne se fait pas attendre. Il se dit surpris de cette décision et précise qu’il n’a rien contre cet événement.

Le déménagement inquiète les festivaliers à moins de trois mois de la première date. La direction préfère risquer des problèmes financiers plutôt que de devoir collaborer avec Julien Sanchez et ses conseillers municipaux.

Le FN et la culture

Ce choix n’est pas sans rappeler l’intention des directeurs du Festival d’Avignon de déménager en cas de victoire frontiste aux municipales. Finalement, aux vues des résultats, le festival de théâtre et de spectacle vivant ne partira pas de la cité des papes du Vaucluse où il est devenu une institution sa création en 1947.