Les chiffres du marché de l’emploi aux Etats-Unis viennent de tomber ce vendredi 4 avril. Après un hiver difficile, l’économie se remet doucement en marche et redonne du travail. Un bilan satisfaisant mais qui n’est pas encore tout à fait à la hauteur des espérances.

Après des mois de conditions difficiles et d’intempéries, les Etats-Unis sortent enfin la tête de l’eau. L’arrivée du printemps s’annonce comme un soulagement pour le marché du travail. Les chiffres du mois de mars sont plutôt encourageants : 192 000 emplois viennent d’être créés en ce début de printemps. Si ces données sont prometteuses, ce n’est pas encore l’idéal. Pour Paul Ashworth, chef économiste au Capital Economics pour les Etats-Unis, “les gains mensuels d’emploi resteront désormais autour de la barre des 200 000, ce qui va faire baisser le chômage de façon graduelle”.

Malgré tout, le taux de chômage ne semble pas avoir baissé et stagne à 6,7%. Cela s’explique par le fait que les personnes qui avaient cessé de chercher du travail à causes des conditions climatiques difficiles, reviennent aujourd’hui sur le marché de la recherche d’emploi. Pour Harm Bandholz, chef économiste pour les Etats-Unis chez UniCredit, ce phénomène “est un synonyme de confiance grandissante dans les perspectives d’emploi qui devrait se traduire tôt ou tard par une accélération des embauches.”

Une bonne nouvelle pour les Etats-Unis qui remontent peu à peu la pente du chômage.

Graphique publié dans Graphic Economic Intersection

Source : AFP