Donner de l’importance à l’information régionale sur internet, voici l’ambition du site “Infodujour”. Entre l’envie de rester fidèle aux idées fondatrices et la nécessité de financements, Denis Robert revient sur un projet qui reste flou.

Aujourd’hui où en est le projet “Infodujour” ?
Le projet est au point mort. Il y a eu des tensions très fortes entre les membres fondateurs de l’équipe dues à des conceptions différentes. Nous avions le financement mais deux idées s’affrontaient. Un projet minimaliste demandant peu d’argent mais qui n’avait plus rien à voir avec celui qu’avait imaginé Marcel Gay, le fondateur. Et un autre comme concurrent direct de la PQR avec beaucoup plus d’ambition. Malgré les promesses des actionnaires, ce projet demande énormément d’argent. Nous n’avons pas encore réuni le tour de table mais je ne désespère pas. Pour l’instant, je suis, d’une part, en train de négocier avec des investisseurs, même si ce n’est pas mon métier. Et d’autre part, un second projet est en train de naître avec l’aide de Thierry Gadault qui s’appellera “Exagone”. Marcel Gay reste le propriétaire d’Infodujour et j’assure le rôle de lien entre eux. La dizaine de personnes qui nous ont aidés sont, pour le moment, en attente du résultat final. Nous avons un peu plus de 200 abonnés qui patientent également. J’y travaille mais je ne peux pas y être à 100% à cause de mes autres travaux.

Est-ce la version définitive du site qui est en ligne aujourd’hui ?
Il y a une méprise sur ce sujet ! Nous avons fabriqué le site en seulement un mois pour nous situer sur le marché. Il a été retravaillé depuis et n’a strictement rien à voir avec celui qui est en ligne. Peut-être était-ce une erreur de le lancer si vite mais ça nous permettait d’exister. Grâce à cela, nous avons pu trouver des investisseurs. Nous avons réalisé le logo mais c’est une équipe de trois personnes qui a été en charge de l’élaboration du projet. Ce sont de très bons développeurs et designers, ce qu’ils proposent est beaucoup plus pratique et intéressant graphiquement.

Vous avez fait un appel aux dons, a t-il été suivi ?
Nous avons eu à peu près 200 réponses à ce jour. En terme d’argent*, je n’ai aucune idée de ce que cela représente mais si nous n’arrivons pas à terme, les donateurs seront remboursés.

Le lancement du site est-il toujours prévu pour le mois de janvier ?
J’espère qu’il pourra être lancé en janvier mais je vous l’avoue j’ai quelques doutes à ce propos. Je travaille, en ce moment, sur d’autres projets mais qui restent confidentiels. Avec Marcel Gay, nous pensons partir sur une nouvelle stratégie toujours liée à internet et au journalisme mais pour le moment, cela reste en suspend . Marcel Gay désire lancer le site en utilisant uniquement la Lorraine, la Champagne-Ardenne et la Franche-Comté, mais avec peu de moyens. Je le soutiens mais j’ai des réserves sur ce sujet.

*Marcel Gay nous a informé que le montant moyen des dons était de 60 euros.