Les Artilleurs de Metz, l’équipe de football américain, a terminé le dernier exercice invaincue. Ils accèderont cette année à l’échelon supérieur. Les Messins et leur présidente, Cécile Lamy, ne comptent pas s’arrêter là.

“On a la prétention d’aller chercher le titre du Grand Est”. L’objectif de l’équipe senior des Artilleurs de Metz est clair, ambitieux et assumé par Cécile Lamy, présidente du club depuis 2015. La formation mosellane s’était vu pénaliser la saison dernière pour des raisons extra-sportives. “On a été relégué en Régional 2 (N.D.L.R. le plus bas niveau français) à cause d’une absence à une réunion” révèle-t-elle sans pouvoir se retenir de rire. Les Artilleurs n’ont eu aucun mal à finir en tête du championnat. Ils ont même terminé la dernière saison sans concéder la moindre défaite.

Présidente des Artilleurs de Metz, Cécile Lamy est également coach de la section flag du club./ Photo Corentin Murat

Elle nourrit de fortes ambitions pour son groupe senior. “On vise la montée en Division 3, ce qui marquera notre accession à un championnat national”, explique-t-elle. “On a un effectif qui va bien, et si on travaille sérieusement, ce sera possible“. L’objectif à moyen terme est de stabiliser l’équipe à ce niveau. Pour la présidente des Artilleurs, pas question de faire l’ascenseur.

Tactique à l’ancienne pour conquérir le titre

Du côté du terrain, l’équipe s’appuie sur une identité “à l’ancienne”. Autrement dit, un jeu offensif passant par l’utilisation d’un coureur et non des passes lancées par le quarterback (le meneur de jeu).  Ainsi qu’une défense agressive, qui n’aura de cesse de harceler le lanceur adverse. “La tactique adoptée sur le terrain dépend aussi beaucoup du groupe et des forces de chacun au sein de l’effectif”, ajoute Cécile Lamy.

Le groupe, encore en construction, se prépare pour le championnat qui débutera plus tôt cette saison. Traditionnellement, celui-ci démarrait en janvier. “Nous avons milité pour que ça commence en novembre. Avec une reprise des entraînements à la fin de l’été, c’était dur de garder la concentration de tous les joueurs jusqu’à janvier. Et puis dans le Grand Est en janvier, beaucoup de terrains sont impraticables à cause de la météo», confie la présidente. La course pour le titre régional a donc d’ores et déjà débuté. Pour les premiers affrontements, il faudra encore être patient.