ArcelorMittal a retiré jeudi 7 décembre 2012 la candidature qu’il portait pour le projet ULCOS. Retour sur les enjeux politiques et techniques de cette affaire.

Aujourd’hui, jeudi 13 décembre, les syndicats d’ArcelorMittal (FO et CGT) ont rencontré la direction de l’entreprise pour la première fois depuis l’accord entre ArcelorMittal et le gouvernement au sein d’un comité central d’entreprise, à Paris. Ce comité extraordinaire fait notamment suite à la publication hier par la CFDT d’un document interne à l’entreprise et affirmant que le site de Florange est très rentable.

De nouvelles informations techniques sur ULCOS ont également été découvertes aujourd’hui. Ce document précise que le projet était déjà “bien avancé” en juillet 2011 et porte à croire que les “difficultés techniques” invoquées par ArcelorMittal pour retirer sa candidature sont exagérées ou inventées.