Bonjour à tous et bienvenue dans cette deuxième journée de live édition spéciale COVID-19. Comme hier, nous allons faire le point sur l’actualité autour du coronavirus, minute par minute, tout au long de la journée.

Vous pouvez retrouver le direct d’hier juste ici :

Aujourd’hui, c’est Arthur Hoeltzel, Suzanne Jusko, Annabelle Rochet, Morgan De Breck, Margaux Plisson et Emile Kemmel qui vont vous faire suivre l’actualité du coronavirus.

18h00. Fin du live. Merci à vous de nous avoir suivis pendant ces deux jours sur notre édition spéciale COVID-19. N’hésitez pas à consulter nos articles traitant de façon plus approfondie du sujet sur notre site. Et surtout, prenez soin de vous !

18h02 – Point d’info : que s’est-il passé aujourd’hui suite à la COVID-19 ?

  • Un Conseil de défense a eu lieu ce matin pour décider des nouvelles restrictions dans la lutte contre la Covid-19. Jean Castex les annoncera demain soir en conférence de presse.
  • Nancy est la première ville de France à lancer la vaccination pour les personnes de plus de 75 ans (hors Ehpad). Au niveau national, la campagne de vaccination débutera lundi 18 janvier.
  • Alain Fischer a été auditionné aujourd’hui par les députés de l’Assemblée nationale. Il est revenu sur la stratégie nationale du gouvernement. Il a annoncé une volonté de vacciner plus vite, plus de monde et de manière égale dans tout le territoire.
  • Jean Castex s’est exprimé cette après-midi devant le Sénat. Il a tenu à apaiser les sénateurs tout en félicitant les Français pour leur comportement durant les fêtes. 
  • Le tournoi des six nations U20 et féminin est annulé et reporté au printemps. 
  • Le pape François a été vacciné contre le Covid-19 au Vatican
  • Le Liban sera confiné à partir de jeudi pour une durée de 11 jours pour limiter la propagation du virus. L’état d’urgence sanitaire a été décrété.

17h59- France. Gabriel Attal annonce que la réforme des retraites est mise en pause pendant la crise sanitaire

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement a confirmé que la réforme des retraites “reste inscrite à l’agenda” mais que le plan de relance suite aux conséquences de la crise sanitaire serait le plus important.”Nous les remettrons sur la table dès lors que nous serons sortis de la crise sanitaire», a t-il précisé aujourd’hui.

Le plan de relance, le projet de loi confirmant les principes républicains «pour lutter contre l’islamisme politique», la loi sur les mesures en faveur du climat tirées des propositions de la Convention citoyenne ainsi que du «Beauvau de la sécurité» restent les 4 points prioritaires du gouvernement.

17h58- Les épreuves de ski alpin en Autriche délocalisées

Les épreuves de la coupe du monde messieurs de ski alpin de Wengen de ce week-end, qui avaient déjà été délocalisées sur la prestigieuse piste de Kitzbühel, se dérouleront finalement à Flachau pour des raisons sanitaires.

La raison ? 17 cas de Covid-19, possiblement liés au variant anglais, ont été détectés. Le gouverneur de la région Günther Platter a déclaré : “Pour des raisons de sécurité, nous ne voulons pas que ces courses de Wengen aient lieu à Kitzbühel ce week-end”.

17h50 – Audition d’Antoine Flahault 
L’épidémiologiste Antoine Flahault a été auditionné ce mercredi par la commission des affaires sociales du Sénat sur la mise en œuvre de la stratégie vaccinale française contre le covid-19.

http://videos.senat.fr/video.1916601_5ffcdefcaf5fb.audition-de-m-antoine-flahaut-sur-la-mise-en-uvre-de-la-strategie-vaccinale-contre-la-covid-19?fbclid=IwAR3GyF9xbCrSRyQc2RsZIeDLXh1SuRkpPHbaEGgJG1H1bFL71HJ3FbI0dpo

17h47 : dernier point – Alain Fischer veut une accélération et une coordination de la vaccination

Dès lundi prochain, les personnes de plus de 75 ans pourront être vaccinées contre la Covid-19. Pourtant, dans la Grande Métropole de Nancy, la vaccination pour les personnes âgées hors EHPAD a déjà commencé. Alors les députés ont interpellé le professeur : “Comment cela est-ce possible ?”. Le professeur leur répond: ” Le Grand Est est très touchée par la crise alors la vaccination a été accéléré mais ça va s’emboîter progressivement dans le reste du territoire”. Soulignons qu’actuellement la Normandie est la région la plus vaccinée. Au contraire, la Corse est moins vaccinée que le reste des régions françaises.

Alain Fischer a souligné que la vaccination va pouvoir prendre un coup d’accélérateur puisque chaque centre de vaccination dispose maintenant un congélateur et que le vaccin de Moderna, autorisé depuis lundi doit être conservé à -20°C.

Il va être distribué en priorité dans les régions où le virus circule le plus. Mais pour le vaccin Pzifer-BioNTech, le professeur annonce plus de complications : “Nous n’avions pas assez de super congélateurs mais nous avons réglé des problèmes administratifs, ça va pouvoir s’accélérer”.

Pour inciter et accélérer la vaccination, Alain Fischer propose un badge vaccin : “Je suis vacciné ou je vais me faire vacciner pourrait être écrit dessus pour motiver le reste de la population française”

Alain Fischer a tenté de défendre la stratégie vaccinale du gouvernement pendant près de 2h30 face aux députés. Le replay de l’audition est disponible sur le site de l’Assemblée Nationale.

17h42 : L’épidémie “hors de contrôle” au Liban. Le Premier ministre Hariri annonce un confinement

D’après France Culture, le gouvernement libanais a décidé d’imposer, à partir de jeudi, un confinement strict avec un couvre-feu total d’une durée de 11 jours pour limiter la propagation du virus. Les vols en provenance de pays à risque ont également été limités.

Le Liban a recensé 220 000 cas, dont 1 629 décès, sur une population de 6 millions d’habitants. Les hôpitaux du pays, dont certains ont été partiellement détruits lors de l’explosion à Beyrouth au mois d’août, sont saturés. L’État d’urgence sanitaire a été décrété.

17h40 – Norvège : Le pays veut imposer des tests à ses frontières

La Norvège s’est dite décidée mercredi à imposer un dépistage obligatoire du Covid-19 pour pouvoir entrer sur son territoire.

«Maintenant que l’on voit que le risque de virus importé augmente, nous mettons en place de nouvelles mesures», a déclaré la ministre de la Justice, Monica Mxaeland, au cours d’un point de presse. «Une fois que la capacité de dépistage aura été renforcée, notre objectif est d’introduire un test obligatoire aux frontières», a-t-elle ajouté.

La Norvège compte déjà parmi les pays d’Europe disposant, selon elle, des règles sanitaires les plus strictes pour l’entrée sur son sol. Les arrivants doivent produire un test négatif au cours des 72 dernières heures et s’enregistrer auprès des autorités locales et la plupart d’entre eux doivent observer une quarantaine de sept jours. Ils doivent aussi se soumettre à un test sous 24 heures après leur arrivée, une exigence diversement respectée et qui sera donc remplacée, à une date qui n’a pas été communiquée, par un test obligatoire immédiat.

Les réfractaires seront passibles d’une amende de 20.000 couronnes (1.933 euros).

© AFP

17h36 : Royaume-Uni : nouveau record de décès enregistrés (AFP)

Les résultats du jour viennent de tomber pour le Royaume-Uni, qui bat un nouveau record de décès dû à la COVID-19. Le pays a enregistré 1 564 morts sur les 24 dernières heures, portant le total à 84 767 décès selon le ministère de la Santé. 47 525 nouvelles personnes ont été testées positives, élevant le nombre depuis le début de la pandémie à 3 211 576 cas.

17h30 : quatrième point – Alain Fischer veut que les Français vaccinés reçoivent une deuxième dose

Le professeur Alain Fischer, responsable de la stratégie vaccinale, est ensuite revenu sur l’inquiétude de la population sur l’émergence des variants. Les députés lui ont demandé si un lien pouvait être fait avec le début de la stratégie vaccinale : “Les variants étaient présents avant et peu de personnes étaient vaccinées. Il n’y a aucun lien.” a-t-il expliqué.

Les députés l’ont ensuite interpellés sur la seconde dose du vaccin : “Est-elle indispensable ? A quel moment ? Pourquoi certains ont été contaminés après la première dose ? Des décisions vont-elle être prises au niveau européen ? “. Pour cette dernière question, Alain Fischer a souligné qu’une discussion au niveau européen était en cours concernant la seconde dose mais il a affirmé qu’elle est indispensable : “Ne pas faire de seconde dose serait une folie”. Reste à déterminer la période entre les deux doses. “Pas au-delà de six semaines, mais on réfléchit à la retarder pour vacciner plus”. Enfin, Alain Fischer est revenu sur certains cas où les vaccinés ont été contaminés par la Covid-19 : “La protection n’arrive qu’après 12 jours et seules les deux doses sont totalement efficaces. Les vaccinés doivent continuer à se protéger”.

17h23 – Suisse. Nouvelles mesures annoncées pour maîtriser la pandémie

Crédit : Le Temps

Alain Berset, Ministre de la Santé Suisse, a annoncé ce mercredi après-midi lors d’une conférence de presse de nouvelles mesures dans la lutte de la covid-19 a t-on appris de l’AFP. Les autorités prennent ces mesures afin d’éviter une recrudescence des cas, notamment avec la contagiosité du variant anglais. “Nous faisons tout cela pour tenter d’éviter une troisième vague” indique le Ministre de la Santé Suisse.

Une des mesures phare annoncée : le télétravail devient obligatoire dès lundi 18 janvier, et le sera jusqu’à fin février. Les restaurants et établissements publics, fermés depuis le 22 décembre, ne rouvriront pas avant fin février.

Bien que la Suisse ait été épargnée lors de la première vague, le Figaro rappelle que le taux de positivité, de 16,4%, est très élevé. Le virus a déjà coûté la vie à 8 000 habitants parmi les 8,6 millions d’habitants.

17H15 : troisième point – “On n’est pas les premiers mais on n’est pas les derniers loin de là” (Alain Fischer) 

Alain Fischer  a répondu aux critiques qui soulignent que la France a un retard dans la vaccination : “On n’est pas les premiers mais on n’est pas les derniers loin de là” . Il a notamment cité les Pays-Bas qui a lancé sa campagne de vaccination seulement le 6 janvier. 

Alain Fischer est ensuite revenu sur l’importance des élus locaux dans cette campagne de vaccination. Il a confirmé que les élus “jouent un rôle majeur” étaient régulièrement en contact avec le ministère de la santé et les ARS (Agence régionale de santé) à travers les différentes associations des régions, les départements ou encore les maires de France. Quant à l’inquiétude de certains élus face à la pénurie de vaccins, le professeur répond clairement : “La France a assez de seringues et d’aiguilles. Il n’y a pas de pénurie”

17h10 – France : Début de la campagne de dépistage massif à Saint-Etienne

La campagne de dépistage massif du Covid-19 organisée à Saint-Etienne a démarré mercredi sous de bons auspices, les habitants se présentant nombreux dans les centres de test dédiés installés dans la ville. Sous une pluie fine, plusieurs dizaines de personnes se pressaient dès 10H00, dans le calme, devant un pavillon de l’hôpital de la Charité, à l’ouverture de l’opération prévue pour durer une semaine. «On est agréablement surpris par l’affluence de cette première matinée», témoigne Julie Gagnaire, médecin au CHU et référente de la campagne.

Plus 300 étudiants en médecine ou élèves infirmiers sont mobilisés sur sept jours. Ces derniers ont également reçu une formation de médiateur, afin d’expliquer la marche à suivre aux personnes testées, en fonction du résultat obtenu.

Pour tester le pourcentage le plus élevé possible des 175 000 habitants de Saint-Etienne, l’accueil de la population se poursuit sans interruption jusqu’à 19h30. La campagne utilise essentiellement les tests antigéniques BioSpeedia, conçus à Saint-Etienne et produits à Lyon, les tests PCR étant réservés aux cas suspects.

Campagne de dépistage du Covid-19 à Saint-Etienne (Loire), le 13 janvier 2021 / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

17h02 – Le point au Royaume-Uni sur la campagne de vaccination 
Royaume-Uni : Le pays a déjà vacciné 2,4 millions de personnes depuis le 8 décembre et compte mettre en place une vaccination 24 heures sur 24. L’objectif est de vacciner les plus de 70 ans et les soignants d’ici la mi-février et ainsi atteindre les 15 millions de vaccins. Pour Matt Hancock, ministre de la santé, “chaque adulte se verra offrir un vaccin d’ici à l’automne”.

16h55 – Le point en Jordanie sur la campagne de vaccination 

Jordanie : la campagne de vaccination a été lancée ce mercredi. Le pays vaccine en priorité les personnes atteintes de maladies chroniques, celles âgées de plus de 60 ans et le personnel soignant. 29 centres ont été désignés au sein du territoire par le ministère de la Santé.

L’objectif du pays étant de vacciner 2,5 de ses 10 millions d’habitants. Pour le moment 200 000 Jordaniens ou résidents étrangers répondent aux critères de vaccination prioritaires et se sont inscrits sur la liste électronique mise à disposition par le ministère de la Santé au mois de décembre. 

La Jordanie fait partie des “40 premiers pays à vacciner” s’est félicité le secrétaire général du ministère de la Santé, Waël Hayajné.

16h50 – Covid en Allemagne : La police interrompt une fête d’anniversaire illégale avec 30 personnes

Mardi après-midi, dans un appartement de la ville d’Hameln (Basse-Saxe), un anniversaire d’enfant a réuni trente personnes, apprend-on auprès de l’AFP. Alertés par des voisins, les policiers sont intervenus dans cette fête illégale, où personne n’était masqué, dans un pays qui limite drastiquement les réunions pour endiguer la pandémie.

Une partie des participants a tenté d’échapper à la police en se cachant. Une femme et cinq enfants ont ainsi été découverts enfermés dans les toilettes. D’autres avaient trouvé refuge dans des placards. Les quinze adultes vont devoir payer des amendes.

pixathlon/SIPA

16h40 : Deuxième point – “Il est normal qu’une part de la population se pose des questions” (Alain Fischer) 

Alain Fischer a rappelé que certains paramètres de la vaccination ne sont pas maîtrisés et pourront venir modifier le calendrier de vaccination: 

  • L’arrivée sur le marché de nouveaux vaccins, notamment celui d’Astea Zeneka, conservable à 4°C, que l’Europe en a commandé en grande quantité et qui permettrait de doubler le nombre de doses disponibles, au plus tôt mi-février. Cependant, le professeur garde à l’esprit que des accidents de production peuvent arriver, ce qui pourrait, au contraire, réduire le nombre de vaccins disponibles.
  • Le fait que des vaccins pourraient ne pas limiter la viralité du virus mais simplement limiter les effets graves en cas de contraction du virus.

16h33 – Vaccin : Le pape François vacciné au Vatican

Le pape François, âgé de 84 ans, s’est fait vacciner mercredi contre le Covid-19 au premier jour de la campagne de vaccination organisée par le micro-État du Vatican, selon deux journalistes proches du souverain pontife.

Son porte-parole Matteo Bruni a en revanche annoncé le début de la campagne de vaccination pour les quelque 5 000 habitants et employés du Vatican.

Dans un entretien télévisé diffusé dimanche soir, le pape François avait indiqué avoir lui-même «pris rendez-vous» pour le faire, qualifiant l’opposition au vaccin de «négationnisme suicidaire» et mettant en exergue «un choix éthique» indispensable pour protéger la vie des autres.

© Reuters

16h30 – Chine : Plusieurs foyers de contamination sont apparus

C’est en Chine qu’est apparue l’épidémie fin 2019. Pourtant, le pays a très largement éradiqué l’épidémie et le dernier décès officiel remonte à mai dernier. Mais plusieurs foyers de contamination sont apparus ces derniers jours, entraînant une réponse ferme des autorités, avec de strictes restrictions de déplacement pour des dizaines de millions de personnes.

C’est le cas notamment dans la province du Heilongjiang (nord-est), frontalière de la Russie, ainsi que dans le Hebei, qui entoure Pékin, où 76 millions d’habitants se sont vus interdire de quitter la province.

Nationalement, le bilan quotidien fait état mercredi de 115 nouvelles contaminations, soit le chiffre le plus élevé depuis juillet. Même si l’on reste très loin des chiffres enregistrés dans le reste du monde, la recrudescence des cas de covid-19 inquiète le pouvoir à l’approche du Nouvel an chinois, le 12 février, synonyme d’innombrables déplacements et voyages de retour dans les familles.

© Noel Celis/AFP

16h28 – “Ne nous auto-flagellons pas” : Le Premier Ministre s’explique au Sénat

Jean Castex s’est exprimé devant le Sénat cet après-midi sur la polémique des vaccins dans le cadre de la lutte contre la covid-19. Le Premier Ministre afélicité dans un premier temps les Français suite à la stabilisation des résultats qui se stabilisent.

Pour autant il a aussi demandé à ne pas sans relâcher la pression : “Je demande simplement que nous ne nous auto flagellions pas, c’est de l’affront, c’est pas de l’auto satisfaction […], ce sont des faits. Ce n’est pas moi, ce sont les Françaises et les Français qui ont fait les efforts nécessaires comme on l’avait demandé entre Noël et le Jour de l’An, qui en sont largement responsables. 


Bien que les résultats ne se soient pas aggravés pour le moment, le locataire de Matignon tente d’apaiser la chambre du Sénat et rassure : “Tout ne va pas bien surement, vous me direz d’ailleurs dans quel pays tout va bien, vous voudrez bien me les indiquer, et nous nous y rendrons. C’est vrai que nous menons une action déterminée contre cette crise sanitaire. c’est vrai que les drames sont considérables, les dégâts tout autant, mais à un moment donné calmons le jeu, je suis ici dans la chambre de la sérénité.”

16H25 : Premier point – Alain Fischer, “monsieur vaccin” est actuellement auditionné par les députés

Le professeur Alain Fischer préside depuis un mois le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, qui épaule le ministre de la Santé, Olivier Véran. Le “Monsieur vaccin” du gouvernement est auditionné par la même commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale qui a interviewé le ministre de la Santé hier.

Dans son introduction, le professeur, immunologue de formation, a rappelé que la vaccination était à ce jour la seule porte de sortie à la crise sanitaire du coronavirus. Il a souligné l’efficacité des vaccins de Pfizer et de Moderna, et que les effets secondaires sont minimes. Il a également rappelé la mission de conseil sur les aspects “scientifiques, médicaux et sociétaux” du groupe qu’il préside, et non celle de décideur ou de “Monsieur Vaccin” comme l’ont surnommé de nombreux médias. 

Les travaux des médecins et des chercheurs qui composent le conseil devraient être ouverts au public très prochainement. Alain Fischer annonce notamment la publication prochaine d’une liste des pathologies graves (dont notamment certains cancers ou la trisomie 21) pour prioriser la vaccination auxaux patients qui en souffrent “dès lundi prochain”, espère le médecin.

“Il est normal qu’une part de la population se pose des questions car tout cela a émergé très vite”, admet le professeur. Il souhaite lever les doutes qui subsistent en impliquant dans la campagne de vaccination les professionnels de santé, majoritairement favorables au vaccin. Cependant, il concède tout de même que 20% des médecins restent sceptiques, et que la part augmente chez les infirmiers.

16h15 – France : le secteur du jouet a tenu le coup en 2020 malgré le covid-19

D’après un panel réalisé par The NPD Group, le secteur du jouet en France n’a connu qu’une baisse de 1,5% de son chiffre d’affaires en 2020, qui s’établit à 3 milliards d’euros, rapporte Les Échos. Si les magasins ont été fermés pendant douze semaines, les ventes sur Internet ont limité la casse. Les grandes surfaces ont vu leurs ventes en la matière baisser d’un total de 8%, celles sur Internet ont cependant grimpé de 27% en l’espace de neuf mois.

Dans le détail, les produits qui ont été le plus achetés l’année dernière sont les puzzles et les jeux de société, avec une hausse de 10%. 

16h09 – Rugby. Le tournoi des six nations U20 et féminin reportés

Crédit : Rugbyrama

Redouté depuis fin décembre, les tournois des six nations U20 et féminin sont finalement reportés au printemps selon l’AFP. Initialement prévues du 6 février au 20 mars, les conditions et protocoles exigés aux équipes concernées sont trop strictes pour maintenir les matchs initiaux. C’est un coup dur pour ce sport, qui s’était déjà vu annuler le tournoi des nations U20 l’année dernière en Italie, comme nous l’explique Rugbyrama ou la Provence.

16h00 – Point info : que s’est-il passé depuis ce matin à propos de la Covid-19 ?

  • 10h30 – Un Conseil de défense a eu lieu ce matin pour décider des nouvelles restrictions dans la lutte contre la Covid-19. Jean Castex les annoncera demain soir en conférence de presse.
  • 11h17 – Nancy est la première ville de France à lancer la vaccination pour les personnes de plus de 75 ans (hors Ehpad). Au niveau national, la campagne de vaccination débutera lundi 18 janvier.
  • 11h22 – Record de morts aux Etats-Unis : le pays annonçait hier 4 500 morts du coronavirus sur ces dernières 24 heures. Un test négatif est obligatoire pour entrer dans le pays, à compter du 26 Janvier 2021.
  • 12h45 – En Italie, le gouvernement a proposé un plan de relance de 222,9 milliards et a prolongé l’état d’urgence jusqu’à fin avril.
  • 14h55 – Vladimir Poutine annonce une campagne de vaccination massive dès la semaine prochaine.
  • 15h – Alain Fischer est actuellement en audition face aux députés de l’Assemblée Nationale pour défendre la stratégie vaccinale du gouvernement. Nous continuons de vous faire suivre celle-ci.

15h55 – Londres :  Les hôtels pourraient être utilisés pour les patients qui n’ont plus besoin d’un traitement hospitalier complet


Le secrétaire britannique de la Santé, Matt Hancock s’est exprimé sur la situation actuelle dans une conférence de presse ce mercredi. Selon lui, les hôtels pourraient être utilisés pour les patients qui n’ont plus besoin d’un traitement hospitalier complet. Cette mesure n’a pas encore été mise en place mais pourrait participer à un nouveau plan d’action contre le Covid-19. «Ce serait pour les patients abandonnés, donc les patients qui ont été hospitalisés, qui n’ont plus besoin du traitement hospitalier complet mais qui ne sont pas tout à fait prêts à rentrer chez eux.» a précisé Matt Hancock à la BBC.

15h50 – L’Italie va prolonger l’état d’urgence jusqu’à fin avril

Après avoir annoncé un plan de relance de 222,9 milliards d’euros (voir direct à 12h45), l’Italie prolonge l’état d’urgence jusqu’à la fin avril. Roberto Speranza, ministre de la Santé, explique que cette mesure a été prise puisque le nombre d’infections ne diminuait pas. “Les mois à venir seront très difficiles et nous ne devons pas penser que nous sommes hors de danger”, a-t-il déclaré. L’état d’urgence mis en place depuis un an maintenant devait expirer à la fin du mois. Il permet au gouvernement de contourner plus facilement la bureaucratie. L’Italie a enregistré 79 819 décès dus au COVID-19 depuis le début de la pandémie en février dernier,. Il s’agit du deuxième bilan le plus élevé d’Europe et le sixième au monde. 

Évolution quotidienne du nombre de cas de Covid-19 en Italie. Source : Google / JHU CSSE COVID-19 Data

15h20 – Royaume-Uni : Le contenu des colis alimentaires distribués aux familles défavorisées pendant le confinement fait polémique

Le gouvernement britannique avait déjà subi de nombreuses critiques suite à son refus de distribuer des repas gratuits aux enfants les plus pauvres pendant les vacances scolaires. 

C’est le footballeur Marcus Rashford qui a alors mené une campagne de distribution de colis aux familles les plus défavorisées pendant le confinement. Mais la réception des colis n’a pas connu le succès attendu. La mère de deux enfants en a publié le contenu sur internet. Comme l’indique Médiapart dans son article paru aujourd’hui, pour 10 repas le colis contenait : trois pommes, deux bananes, deux carottes, deux pommes de terre, une boîte de haricots, un pain de mie avec des tranches de fromage, quelques pâtes et cinq barres sucrées. Cette femme handicapée qui pensait pouvoir nourrir ses enfants a confié à la BBC s’être sentie “très triste et déprimée”. 

Pour Boris Johnson,, c’est “une insulte aux familles qui les ont reçus.” Keir Starmer, à la direction du parti travailliste, a critiqué les propos du Premier ministre en l’accusant de faire « passer les familles en dernier, que ce soit sur le plan des examens, des repas gratuits ou de l’aide à la garde d’enfants ».

Le Premier ministre et Marcus Rashford se sont entretenus ce mercredi. « Il (Boris Johnson) m’a assuré qu’il était déterminé à corriger le problème des colis alimentaires et qu’un examen complet de la chaîne d’approvisionnement était en cours. Il est d’accord sur le fait que les images de colis partagées sur Twitter sont inacceptables », a déclaré le footballeur sur Twitter.

L’entreprise Chartwells, chargée de distribuer les colis s’est ensuite excusée pour la “quantité insuffisante” en justifiant que ses employés avaient envoyé des milliers de colis dans un temps très limité.

15h – Début de l’audition de Alain Fischer devant la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale

14h55 – Russie : Vladimir Poutine ordonne une vaccination massive en Russie dès la semaine prochaine

« Je demande de lancer une vaccination de masse de toute la population à partir de la semaine prochaine », a déclaré le président russe au cours d’une réunion du gouvernement russe par visioconférence. Affirmant que le vaccin russe est le « meilleur », Vladimir Poutine a annoncé une campagne de vaccination massive contre le Covid-19, pour toutes les catégories de population.

Selon le Fonds souverain russe (RDIF), qui a financé la mise au point de ce produit, plus d’un million de personnes en Russie se sont fait vacciner à ce jour. La vice-Première ministre russe, Tatiana Golikova, chargée de la santé, a affirmé que tout était « prêt » pour se lancer dans une vaccination massive à partir de lundi.

 14h40 – Saint-Pierre et Miquelon veut vacciner tous les adultes

D’après le journal de 13 de TF1, le préfet de Saint-Pierre et Miquelon Thierry Devimeux a annoncé mardi qu’une campagne générale de vaccination contre le Covid-19 se déroulera de la mi-février à la mi-mars 2021 et permettra à tous les adultes volontaires de l’archipel de recevoir les deux doses nécessaires.

C’est le vaccin américain Moderna qui sera injecté aux habitants puisque l’archipel ne dispose pas de super congélateur pour garder les vaccins Pfizer-BioNtech. La priorité sera donnée aux personnes fragiles et âgées ainsi qu’au personnel soignant. Ensuite, la campagne sera ouverte au reste de la population.

source : 20 Minutes

14h40 – ONU : Où s’arrête le travail et où commence la vie privée ?

Dans un rapport publié ce mercredi, l’Organisation des Nations Unies (ONU) met en garde contre la limite floue qui s’est créée entre vie professionnelle et vie privée. Au vu de la situation sanitaire, le travail à domicile va perdurer, ce qui signifie que les employés auront besoin d’une meilleure protection et d’une meilleure connaissance des droits et des risques liés à ce nouveau mode de vie, souligne l’ONU.

«Quand le monde a été frappé brutalement par la pandémie de Covid-19, des légions de travailleurs se sont convertis du jour au lendemain au travail à domicile afin de protéger leur emploi et leur vie», souligne l’agence onusienne, pour qui «il n’y a aucun doute que le travail à domicile va encore gagner en importance dans les années à venir».

14H35 – Toujours pas de date de réouverture pour les lieux culturels

Auditionnée hier soir par la commission des affaires européennes de l’Assemblée Nationale, Roselyne Bachelot, ministre de la Culture a été claire : aucune date n’est encore décidée.  “Vous voulez une date de réouverture ferme. Je ne peux pas vous la donner aujourd’hui. Je serais totalement irresponsable de vous donner une telle date” a-t-elle expliqué. Pour elle, l’impact des fêtes d’années n’a pas encore été évalué et l’arrivée du variant britannique inquiète. 

Rappelons que les lieux culturels sont fermés depuis le 28 octobre, date du reconfinement. Une réouverture avait été d’abord annoncée le 15 décembre, puis repoussée mi janvier. Le prochain point est attendu le 20 janvier : Jean Castex devrait alors aborder l’ouverture des lieux culturels, des restaurants et bars mais aussi des remontées mécaniques dans les stations de ski.

Crédit : Le Parisien

14h27 – Détresse étudiante : Une étudiante lyonnaise tente de se défenestrer

Les étudiants sont des victimes collatérales du Covid-19. L’isolement provoqué par les cours à distance et la crise économique qui entraîne la suppression de jobs, les étudiants vivent très mal la pandémie. Quatre jours après le drame survenu à Villeurbanne, au cours duquel un étudiant de 23 ans a tenté de mettre fin à ses jours en se jetant du 4e étage de sa résidence universitaire, une étudiante a cherché à se défenestrer mardi soir à Lyon. Le Progrès rapporte qu’elle en a été empêchée par ses camarades qui ont assisté à la scène.

Le président de l’université Lyon 3, Eric Carpano, a appelé les étudiants et personnels « à laisser personne isolé ». Mardi, le malaise des jeunes face à la crise et des étudiants en particulier a été au cœur d’un débat à l’Assemblée nationale. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé qu’il recevrait dès vendredi les représentants de la communauté universitaire. 

Une journée nationale de mobilisation est prévue le 20 janvier pour réclamer la réouverture des universités.

14h25 – Le Japon étend l’état d’urgence et renforce le contrôle aux frontières

Comme précisé dans notre direct à 10h52, les autorités japonaises sont inquiètes de voir émerger dans leur pays la mutation du Covid venant de l’Afrique du Sud. Le Japon compte aujourd’hui 3 962 décès et a connu 4 575 cas juste sur la journée d’hier. Selon l’AFP, l’état d’urgence vient d’être étendu à sept départements supplémentaires, alors qu’il est déjà en vigueur dans la région du grand Tokyo. Les restrictions aux frontières vont également être renforcées.

14h23 – Tunisie confinée

La seconde vague frappe durement en Turquie et les hôpitaux du pays sont saturés. Selon le journal Le Monde, le ministre tunisien de la Santé a annoncé dans la journée d’hier un confinement général de seulement 4 jours pour limiter la propagation du virus qui prendrait effet à partir de demain, jeudi 14 janvier.

Cette date marque aussi le jour des dix ans de la Révolution du Printemps arabe dans le pays, et la fuite de Zine El-Abibine Ben Ali du pouvoir. Le confinement empêche ainsi la commémoration de cet anniversaire.

14h20 – Jean-François Delfraissy : “On pourrait sortir de cette crise autour de septembre 2021.”

Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a fait plusieurs annonces ce matin à nos confrères de France info concernant la crise sanitaire en cours. Optimiste mais prudent, le professeur prévient, “Il y a trois mois difficiles à tenir, ce sont les trois mois qui viennent.”. Les conditions devraient nettement s’améliorer d’ici la fin de l’été notamment grâce au climat. “On pourrait sortir en grande partie de cette crise en continuant à porter des masques autour de septembre 2021.” a annoncé Jean-François Delfraissy qui recommande également de continuer à maintenir les gestes barrières et les mesures de distanciation sociales. L’invité a conclu ses propos en remerciant les français d’accepter l’ensemble de ces mesures et reste conscient de la longévité du processus de retour à la normale. 

Le président du Conseil scientifique était l’invité de France info à 8h30.

14h00 – Allemagne. L’Allemagne ne lèvera pas toutes ses restrictions début février, annonce Jens Spahn

Le ministre de la santé Allemand, Jens Spahn s’est exprimé devant les députés du Bundestag. Selon Boursorama qui reprend Reuters, le gouvernement allemand a voté un durcissement des contrôles pour les entrées dans le pays. “Il ne sera pas possible d’assouplir toutes les restrictions le 1er Février” a affirmé Spahn a la radio Deutschlandfunk. Avec 42 637 décès au total et 19 600 cas nouveaux hier, la situation continue de se compliquer avec la diffusion du variant anglais.

crédit: wikipédia

 13h15 – France. 20 Nouveaux cas du variant anglais dans le Grand-Est

Thierry Alibert, délégué marnais de l’Agence Régionale de Santé Grand-Est affirme qu’il “y a une vingtaine de cas [du variant anglais]” dans la région, apprend-t-on de l’Union. Cela requiert donc une vigilance accrue dans la région, tandis que la région est déjà à nouveau cœur de l’épidémie avec le couvre-feu avancé à 18h.

12h56 – Insolite. USA. Bruce Willis viré d’une pharmacie après avoir refusé de porter un masque

Crédit : Lemon Jelly

  Bruce Willis s’est fait virer dans un Rite Aid de Los Angeles, qui fait partie d’une chaîne de pharmacies américaine ce lundi pour non port du masque. L’acteur a refusé de porter un masque selon 20 Minutes et Paris Match, sans aucune explication. Plus tard, le protagoniste de Piège de Cristal a réagi dans un communiqué du magazine People : “C’était une erreur de jugement. Restez en sécurité et continuons tous à porter un masque”.

12h55 – Tourisme : Questionnements sur la possible mise en place d’un “passeport vaccinal”

Le passeport vaccinal permettrait de relancer le tourisme avant même la fin de l’épidémie. Les partisans de cette idée rappellent l’existence du « carnet jaune », le certificat de vaccination de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) exigé à l’entrée de plusieurs pays d’Afrique. Les scientifiques y sont plus ouverts qu’au « certificat d’immunité », qui aurait concerné les personnes déjà touchées par le Covid-19.

Pourtant, les avis divergent. Natacha Polony a publié un édito dans l’hebdomadaire Marianne, dans lequel elle explique : « L’idée qu’on puisse échapper à une quarantaine car on est vacciné est logique. Ce qui est profondément choquant, c’est l’idée de restriction de certaines libertés d’ordre privé au nom d’une règle qui rendrait le vaccin obligatoire de manière détournée. »

Alors, pour ou contre un passeport vaccinal ?

12h45 – Le gouvernement italien propose un plan de relance de 222,9 milliards d’euros

« Le Conseil des ministres a validé le Recovery Plan », s’est félicité le ministre de l’Economie, Roberto Gualtieri, sur son compte Twitter.

Ce plan de relance de 222,9 milliards d’euros doit permettre à l’économie italienne de redémarrer après les conséquences de la crise sanitaire. L’Italie a été le premier pays touché en Europe par le coronavirus et compte aujourd’hui 79 819 morts. 

Mais ce plan doit encore être validé par le parlement. Étape qui s’annonce compliquée et qui pourrait mettre à mal la coalition au pouvoir entre les partis de centre gauche (Parti démocrate et Italie Viva) et le Mouvement antisystème 5 étoiles. Matteo Renzi, patron d’Italie Viva n’est pas d’accord avec les décisions de Giuseppe Conte, chef de l’exécutif, sur l’utilisation des fonds européens et réclame que le pays fasse appel au Mécanisme européen de stabilité (MES). Sans l’appui des 18 élus d’Italia Viva au Sénat, Giuseppe Conte perdrait sa majorité de 166 sièges sur 315.  

Le plan de relance risque surtout d’alourdir la dette de l’Italie qui devrait atteindre 158% du PIB soit le deuxième ratio le plus élevé dans la zone euro derrière Athènes.

Le plan de relance risque surtout d’alourdir la dette de l’Italie qui devrait atteindre 158% du PIB soit le deuxième ratio le plus élevé dans la zone euro derrière Athènes.

12h40 – Semaine de quatre jours, le pari d’une minorité d’entreprises

Avec la crise de Covid-19, certaines entreprises sont convaincues qu’un passage à la semaine de quatre jours serait plus bénéfique pour le bien-être et la productivité de leurs salariés. Interrogé par le site Capital.fr, président de la PME IT Partner Abdénour Ainseba, affirme que “le confinement a été révélateur de beaucoup de choses” et que les patrons de PME devront innover. 

Un passage majoritaire au télétravail pour les entreprises remet en cause la pression hiérarchique ressentie par les employés. Dans le même article, la professeure de management à l’Essec Isabelle Rey-Millet parle d’une “culture du présentéisme” en France où le débat autour des semaines de 35 heures est relancé avec la crise du Covid-19. 

12h32 – Vaccination contre le Covid-19 : Les malades du cancer doivent-ils être prioritaires ?

C’est la demande du professeur Jean-Yves Blay, président d’Unicancer. Dans une interview à FranceInfo, il a affirmé que les patients atteints de cancers “sont exposés à un risque majeur de complications graves” en cas de contamination au Covid-19. Selon Santé.fr, ils “représentent une population plus exposée au risque d’infection et aux complications possibles”. Pourtant, Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale n’a pour l’instant pas évoqué une priorité pour les personnes malades du cancer. Seules les personnes de plus de 75 ans sont prioritaires, dont la campagne commence dès lundi.

12h26 – Santé : La perte d’odorat, un symptôme qui peut persister pendant six mois

Selon une étude parue dans la revue scientifique Journal of Internal Medicine et reprise par FranceInfo aujourd’hui, la perte d’odorat, l’un des symptômes du Covid-19, peut persister longtemps. 

L’étude, menée sur 2 581 patients depuis le mois de mars 2020, révèle que près de 5% des patients contaminés par le Covid-19 et qui ont perdu l’odorat n’ont toujours pas retrouvé leurs facultés olfactives, 6 mois après leur infection. Environ 85% d’entre eux ne perçoivent plus, ou mal, les odeurs qui les entourent, contre seulement 5 à 7% des patients présentant une forme modérée voire sévère. Près de la moitié des patients retrouvent l’odorat après deux semaines de convalescence, précise encore l’étude.

La revue a partagé son étude dans 18 hôpitaux européens, notamment en France, en Belgique, en Italie, ou encore en Espagne. L’équipe de recherche s’est appuyée sur des questionnaires remplis en ligne par les patients. Dans certains hôpitaux, des bâtonnets pour tester les capacités olfactives des malades ont permis aux équipes médicales d’affiner leurs résultats.

Source : Reuters

12h17 – Conseil de défense

Le Conseil de défense sanitaire se tient ce mercredi matin au Palais de l’Elysée. Autour du président de la République, le Conseil devrait notamment décider des mesures pour lutter contre le Covid-19 et ses variants dans les prochains jours.

Le Premier Ministre devrait annoncer les décisions prises aujourd’hui dans son allocution de jeudi soir.

Avec l’évolution de la propagation, une des mesures les plus probables serait une généralisation du couvre-feu à 18 heures à l’ensemble de la France. Un troisième confinement serait pour le moment exclu, ainsi que la fermeture des écoles, comme l’a conseillé le président du conseil scientifique ce matin sur France Info.

12h15 : Point info à la mi-journée

  • Un conseil de défense s’est réuni à partir de 10h30 à l’Elysée, de nouvelles restrictions pourraient être annoncées.
  • Nancy est la première à débuter la campagne de vaccination élargie

12h01 – France. Se faire vacciner sans être prioritaire ?

 Des personnels de santé ont pu profiter de doses du vaccin Pfizer/BioNTech en France. Le flacon du vaccin ne contient pas 5 doses comme le préconise Pfizer, mais 6. Dans un entretien à Ouest France le ministère de la Santé ce mardi 12 janvier explique que “Cette sixième dose a été reconnue au niveau européen” . Elle doit donc être administrée afin d’éviter le gaspillage à cause des conditions de conservation complexes du vaccin. Ce sont donc les soignants non prioritaires (moins de 50 ans et sans comorbidité) qui profitent de cette dernière dose. 

 C’est notamment le cas à l’Ap-Hp (Assistance publique des hôpitaux de Paris) qui a mis pour ses employés une plateforme en place.

11h50 – France : La Bourse de Paris monte un peu, Carrefour bondit

Selon l’AFP, la Bourse de Paris gagnait un peu de terrain mercredi en milieu de matinée (+0,42%) malgré la progression inquiétante de la pandémie de coronavirus qui fait craindre un ralentissement d’une reprise économique.
L’indice CAC 40 avançait de 23,93 points à 5.674,90 points vers 10H20, dans une séance animée par l’envolée de Carrefour. Le titre du géant de la distribution s’envolait de 8,89% à 16,84 euros après avoir été approché par le groupe d’alimentation canadien Couche-Tard en vue d’un rapprochement dit amical.

11h38 – Malaisie : le pays déclare un état d‘urgence de plusieurs mois

Le pouvoir royal malaisien vient d’annoncer un état d’urgence national suite à la pandémie de Covid-19 selon une requête du gouvernement. Un communiqué du palais national déclare qu’un nouveau confinement dans cinq états sera en vigueur jusqu’au 1er août. Ces mesures pourront être levées si la situation s’améliore. Elles décalent cependant les séances parlementaires et les élections jusqu’au 1er août et empêchent l’opposition de destituer le Premier ministre Muhyiddin Yassin. 

Les Malaisiens ont réagi en masse sur Twitter suite à l’annonce du Premier ministre accusant le gouvernement et le pouvoir royal de profiter de la situation pour imposer leurs restrictions. 

11h30 – Les ministres européens de la Santé en visio informelle ce mercredi matin

Les ministres européens de la Santé se sont entretenus dans une réunion informelle ce mercredi matin pour discuter du déploiement de la vaccination dans les pays membres de l’Union européenne.

Chaque pays devrait partager avec les autres membres de l’Union son expérience et ses difficultés concernant la campagne de vaccination. L’achat de vaccins supplémentaires pourrait également être discuté. Le 8 janvier dernier, la Commission européenne avait déjà annoncé la commande de 300 millions de vaccins supplémentaires à Pfizer et Biontech, portant ainsi 600 millions ses commandes potentielles.

Bien qu’ils ne soient pas membres de l’Union européenne, le Portugal, qui préside le Conseil de l’UE depuis le 1er janvier, a également invité l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse à participer à cette réunion.

11h27 – Maroc : Le couvre-feu et autres restrictions prolongés d’une semaine

Cette décision intervient suite à l’évolution de la situation épidémiologique au niveau mondial et l’apparition de nouvelles variantes dans des pays voisins. Le 23 décembre, le gouvernement marocain annonçait : 

  • Un couvre-feu instauré sur tout le territoire national de 21h à 6h du matin
  • Fermeture des restaurants, des cafés, des commerces et des grandes surfaces tous les jours à 20h
  • Interdiction des fêtes et des regroupements

L’ensemble de ces restrictions seront prolongées d’une semaine à compter de ce soir 21 heures.

11h23 – France. Situation épidémique au 12 Janvier (AFP)

  L’Agence-France-Presse résume au travers d’un tweet la situation épidémique en France à la date du 12 Janvier.

11h22 – États-Unis : 4 500 morts en 24 heures, un triste record

Les États-Unis, pays le plus touché au monde par le covid-19, ont enregistré mardi plus de 235 000 nouvelles contaminations et 4 470 morts. Jusqu’à présent, jamais le pays n’avait dépassé la barre des 4 000 décès en 24 heures. Au total, les Etats-Unis ont enregistré 22,8 millions de cas et plus de 380 000 morts du coronavirus depuis le début de la pandémie.

À partir du 26 janvier, tous les voyageurs souhaitant se rendre aux Etats-Unis par avion devront donc présenter un test négatif au Covid-19 afin de freiner la progression de l’épidémie.

11h21 – France. Le taux de positivité des moins de 10 ans a triplé 

  Une hausse importante du taux de positivité des moins de 10 ans inquiète en France, tandis que la situation épidémique s’aggrave. Ce taux est passé de 3 à 10 pourcent en une dizaine de jours selon nos confrères d’Europe 1. Cela serait dans un premier temps dû à la campagne de test qui s’améliore constamment. L’autre raison, plus grave, serait l’apparition déjà importante du variant anglais sur le territoire Français. Cela lance donc le débat sur les mesures sanitaires prises déjà au sein des établissements scolaires ouverts. Cette forte augmentation reste tout de même à relativiser : 54 enfants de moins de 14 ans sur 100 000 sont positifs au coronavirus.

11H19 – La prise de rendez-vous pour la vaccination des plus de 75 ans commence demain

Stanislas Niox-Château, cofondateur et président de Doctolib, a confirmé hier au micro de France-Info que les prises de rendez-vous en ligne pour se faire vacciner seront possibles dès demain pour que la campagne commence le lundi 18 janvier. Maiia et Keldoc sont deux autres plateformes qui ont été choisis par le gouvernement pour la prise de rendez-vous. Aucun papier n’est demandé pour le rendez-vous : le patient devra juste confirmer son âge. Le choix du centre de vaccination sera libre.

11h17 – À Nancy, la vaccination des plus de 75 ans a commencé

La ville de Nancy a déjà commencé la vaccination des plus de 75 ans hors EHPAD, alors que la campagne au niveau national débuteras lundi 18 janvier . Les taux d’incidence dans la métropole du Grand Nancy ont poussé les pouvoirs publics à commencer plus tôt. Une faille dans le système de prise de rendez-vous a même permis aux premiers patients de se faire vacciner hier mais le lancement officiel de la campagne a eu lieu ce matin. 750 personnes, résidant chez elle, étaient inscrites dès ce matin. Odette, 84 ans a été la première à être vaccinée ce matin.

Photos : Alexandre Marchi pour L’Est Républicain

Mathieu Klein, maire de Nancy s’est réjoui du début de cette campagne : 

11h02 – Viens voir les comédiens dans les territoires

Dans une tribune publiée aujourd’hui dans Libération, la député Aurore Bergé appelle à repenser les politiques culturelles suite à la crise sanitaire.

L’élue LREM des Yvelines propose des solutions pour aider le monde de la culture, dont les espoirs de rouvrir le 7 janvier ont finalement été réduits à néant, sans que le gouvernement ne donne d’autre échéance. Elle propose également des solutions au cas où la pandémie ne permette pas une réouverture rapide des lieux de cultures. L’une d’elle concerne un grand plan intitulé “chapiteaux et tréteaux de France” pour permettre aux artistes d’aller vers les publics, “dans les territoire”, sans risque sanitaire.

10h52 – La mutation E484K pourrait poser problème au vaccin contre le Covid-19

Une nouvelle mutation du Covid-19 venant d’Afrique du Sud inquiète les scientifiques. Appelée E484K, cette dernière serait bien plus impactante que la variante anglaise et a émergé au Brésil et au Japon. 

La mutation EK84K questionne la communauté scientifique car elle pourrait nuire à l’efficacité du vaccin contre le coronavirus. Selon Ravi Gupta, professeur de microbiologie à l’Université de Cambridge, cette mutation “est la plus inquiétante de toutes”. 

Explication : plusieurs tests en laboratoire ont montré que la mutation sud-africaine serait capable de diminuer la reconnaissance du virus par les anticorps et donc sa neutralisation. 

Les laboratoires BioNtech et Pfizer ont assuré que leur vaccin est efficace contre la mutation N501Y (variante anglaise) mais les vérifications n’ont pas porté sur E484K. 

10h43 – France : Un millier de patient atteints du nouveau variant anglais selon Jean-François Delfraissy

  Suite au conseil scientifique, Jean-François Delfraissy a annoncé de nouveaux résultats inquiétants. Il a expliqué durant le conseil qu’environ un millier de patients seraient déjà atteint du nouveau variant en France. Ces contaminations représentent actuellement 1% des contaminations dans le pays. Le président du conseil scientifique prédit que “Si on ne fait rien, on verra plusieurs dizaines de milliers de cas liés à ce virus anglais au mois d’avril”.

  Aurélien Rousseaux, directeur de l’ARS Ile-de-France, invité de BFMTV-RMC ce matin, onze nouvelles personnes ont été contaminées par le variant anglais du coronavirus en Ile-de-France. 9 des 11 nouveaux cas seraient déjà maîtrisés via la limitation de leurs chaînes de transformation.

10h35 – Irlande : La République d’Irlande face au tsunami du variant anglais

En huit jours, ce pays de 5 millions d’habitants, a comptabilisé 50 000 nouveaux cas positifs au covid-19, soit un tiers de tous ceux recensés dans le pays depuis le début de l’épidémie. La faute notamment au variant anglais du virus qui se répand comme une traînée de poudre.

À Dublin, le nombre de malades pris en charge a quadruplé en seulement deux semaines. En Europe, l’Irlande est désormais le pays qui connaît le plus fort taux de propagation. Selon les derniers chiffres, 31% des cas de contamination enregistrés dans le pays depuis le début de l’épidémie l’ont été la semaine dernière.

10H30- Début du conseil de défense, nous reviendrons vers vous pour plus de détails

10H29- L’économie de la France profite des fêtes de fin d’années

L’activité économique française a connu en décembre un léger regain grâce aux achats pour les fêtes de fin d’année avec un écart de -7% par rapport à l’avant-crise. Mais selon la Banque de France, ce rattrapage connaîtra une pause en janvier. Le PIB devrait reculer de 4% au dernier trimestre de 2020 et de 9% sur l’ensemble de 2020, selon ses dernières estimations. Cette amélioration concerne surtout les services et notamment l’industrie. Les secteurs de l’hébergement et de la restauration continuent eux de souffrir.

10h21 – Brésil/Chine : Le vaccin chinois efficace à 50,38% selon un institut brésilien

Lors d’essais cliniques réalisés au Brésil, le vaccin chinois CoronaVac a montré une efficacité globale de 50,38% contre le Covid-19. Un résultat décevant comparé aux produits concurrents. Toutefois, l’institut a annoncé que ce vaccin empêchait 78% des vaccinés ayant contracté le virus d’avoir besoin d’être hospitalisés et 100% d’entre eux de développer des formes graves du virus.

Le vaccin a été testé sur 12 500 volontaires, des « professionnels de la santé en contact direct avec le Covid-19 », a précisé Ricardo Palacios, le responsable des essais cliniques au sein de l’institut. Selon ces résultats, le CoronoVac remplit la condition d’une efficacité supérieure à 50% exigée par l’Organisation mondiale de la santé.

10h10 – Le président indonésien Joko Widodo s’est fait vacciné contre la Covid-19

L’Indonésie a lancé sa campagne de vaccination contre le Covid-19 en commençant par le président Joko Widodo, âgé de 59 ans. Il a reçu une dose du vaccin chinois : CoronaVac développé par le laboratoire Sinovac Biotech. La campagne vise à vacciner 181,5 millions de personnes, en commençant par sa population active. Aujourd’hui, l’Indonésie compte 24 645 morts de la Covid-19 et 846 765 cas.

9h46 – France : Le conseil scientifique recommande de laisser les écoles ouvertes

Invité de FranceInfo ce mercredi 13 janvier, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a indiqué avoir préconisé au gouvernement de continuer la scolarisation des enfants malgré la circulation encore élevée du Covid-19 en France. Il encourage toutefois à durcir les règles sur les fermetures des classes en baissant la jauge nécessaire, actuellement fixée à trois cas, en cas de présence du variant apparu en Angleterre.

Jean-François Delfraissy conseille également un retour en présentiel d’une partie des étudiants dans les facs à la fin des vacances de février. Par ailleurs, le gouvernement doit réfléchir ce matin à prendre de nouvelles mesures sanitaires lors d’un conseil de défense

9h45. Faisons le point sur l’actualité COVID-19 d’hier :

  • Olivier Véran a été auditionné par la commission des affaires sociales l’Assemblée Nationale

Le ministre de la Santé a répondu aux questions des députés pendant une heure. Il a expliqué la stratégie vaccinale du gouvernement : pas de “vaccinodrome”, a défendu le choix de Doctolib pour la prise de rendez-vous et ouverture des données de la vaccination en Open Access. 

Emile Kemmel vous explique en détail l’audition, juste ici :

  • Doctolib, partenaire de la vaccination

La plateforme de prise de rendez-vous Doctolib est partenaire de l’Etat français pour permettre aux Français de se faire vacciner contre la Covid-19. Plusieurs politiques se sont indignés de ce choix comme Jean-Luc Mélenchon qui dénonce un fichage des patients.

  • Un troisième vaccin a été soumis à l’Agence européenne des médicaments.

Après le vaccin de Pfizer-BioNTech et Moderna, l’Agence européenne des médicaments a reçu une demande d’autorisation pour le vaccin développé par AstraZeneca et l’université d’Oxford. Une décision est attendue le 29 janvier.

  • Des mesures pour aider les étudiants

Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a annoncé de nouvelles mesures pour aider les étudiants, notamment doubler le nombre de psychologues et le recrutement d’assistantes sociales pour le CROUS.

Les étudiants se sentent délaissés et souffrent des cours à distance. Margaux Plisson les a interrogés hier :