En 2013, l’artiste-peintre russe Konstantin Altunin s’est attiré les foudres du Kremlin. Son crime ? Coucher Vladimir Poutine en nuisette sur une toile. Dans l’urgence, il a dû quitter son pays natal et venir s’installer en France, à Metz-Borny. L’équipe de Webullition est allé à sa rencontre.

Peintre renommé en Russie, il vit désormais dans un logement social pour réfugié politique mis à disposition par l’Association d’information et d’entraide mosellane (AIEM). Alors qu’il exposait à Saint-Pétersbourg, les autorités russes ont saisi quatre de ses tableaux et suspendu le vernissage, en août 2013. Konstantin Altunin est accusé d’avoir réalisé des œuvres jugées extrémistes et pornographiques.

Devenu persona non grata en Russie, il s’est exilé en France. Le quadragénaire ne veut de toute manière pas retourner dans son pays d’origine. Il voit même son avenir à Paris, “la ville des artistes”. Pour lui, la France offre plus de liberté.