Les électeurs hongrois ont maintenu leur confiance au Premier Ministre, Victor Orbán. Scénario similaire au scrutin de 2010, les élections législatives ont donné les deux tiers du parlement à la coalition Fidesz-KDNP, l’alliance menée par le Premier Ministre, Orbán.

À l’issue de ce scrutin, le populiste Viktor Orbán rafle 44,5% des votes exprimés, soit 133 sièges des 199 que comptent le parlement. Lourde défaite de la coalition de gauche. L’alliance peine a dépassé les 25%. Les quatre partis rassemblés totalisent 38 sièges au parlement, seulement 15 de plus que le parti d’extrême-droite, Jobbik. Ce parti antisémite et anti-roms obtient 4% de suffrages supplémentaires par rapport à 2010.

Crédit photo “UNE”: AFP/Attila Kisbenedek