Une enquête IFOP interrogeait récemment le pessimisme des Français. Résultats : près de 80% des 15 à 30 ans ne sont pas “confiants” vis-à-vis de la “situation économique de leur pays dans les dix prochaines années” et 83% ne le sont pas plus sur “l’état de la planète” dans la décennie à venir. A Webullition, nous avons décidé de donner à ces jeunes de bonnes raisons de croire encore en l’avenir.

Ce rapport souligne une « lucidité » des moins de 30 ans qui « ne les incite pas nécessairement à s’engager, quelle que soit la forme prise par cet engagement », souligne l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). D’ailleurs, globalement, les Français de moins de 30 ans sont plutôt confiants en leur avenir personnel (69 %). Ils sont 64 % à l’être pour leur « situation professionnelle » dans les dix prochaines années, un chiffre qui tombe à 54 % pour leur « situation financière ». 

Et si on trouvait des choses positives dans tout ça ? Si on remotivait un peu les troupes ? Voici quelques bonnes raisons de garder le sourire, malgré ce pessimisme ambiant.

La planète n’est pas dans un si mauvais état

1) Depuis le 31 mars dernier, la Cour internationale de Justice a ordonné l’arrêt de la chasse des baleines. Une belle avancée pour la protection des animaux. Les Japonais vont donc devoir renoncer à leur chasse traditionnelle et se contenter d’un plateau de sushis.

2) Autre bonne nouvelle. La constitution tunisienne, votée dans la nuit du 27 janvier semblerait être la plus progressiste du monde. Pourquoi ? Parce qu’elle assure la liberté de conscience et de croyance, ainsi que le libre exercice du culte. Et surtout, cette nouvelle constitution renforce le droit des femmes ! النصر !

3) Enfin, dernière bonne nouvelle à noter dans votre petit agenda : le travail des enfants recule dans le monde. C’est l’Organisation Internationale du Travail qui l’a révélé en 2013. Le nombre d’enfants est passé de 246 millions à 168 millions. Il a diminué de près d’un tiers depuis l’an 2000. Un progrès conséquent non ?

La situation française pourrait franchement être pire

Comme au début des années 2000, la santé et la vie familiale sont placées en tête des choses les plus importantes dans la vie des Français. Vient ensuite, dans une moindre mesure, l’épanouissement personnel, bien devant l’argent, l’amitié ou la vie professionnelle. Mais il semblerait que l’économie du pays soit un sujet un peu plus tendu…

1) Alors oui, on est dans la mouise mais c’est pire en Grèce ! Maigre consolation, mais c’est mieux que rien. Souvenez-vous, le 11 juin 2013, la Grèce décide de fermer sa télévision publique. Une décision qui avait amené le peuple grec à manifester dans les rues. Estimez-vous donc heureux de pouvoir encore voir le doux visage de Laurent Delahousse sur vos écrans.

2) Il y a bien une chose que l’on ne pourra pas enlever à notre beau pays : c’est la bonne gastronomie. Cuisses de grenouilles, boeuf bourguignon ou autre foie gras… Certes, le pouvoir d’achat n’est pas vraiment au beau fixe mais il suffit d’économiser un peu pour avoir la peau du ventre bien tendue.

3) Un chiffre clé à bien garder en tête : 122. Qu’est ce que c’est ? Et bien c’est le nombre de jours de vacances dont vous, jeunes Français bénéficiez chaque année. Soyez heureux, vos amis italiens et espagnols n’ont que 84 jours et en Allemagne, encore pire, c’est seulement 47 jours de repos qui leur sont offerts…

Alors, heureux ?