Depuis le 22 octobre 2019, une exposition inédite s’est ouverte au sein de la Bibliothèque Nationale de France de Paris, autour de Tolkien, célèbre auteur du Seigneur des Anneaux. Elle propose à ses visiteurs de s’immerger dans le monde imaginaire de l’écrivain, et d’arpenter les différentes œuvres de sa vie. 

Après New-York et Oxford, c’est au tour de la France d’accueillir cette exposition unique en son genre. Elle rassemble une vaste collection de 300 pièces liées à l’univers de la Terre du Milieu, spécialement réunies par la BnF pour l’occasion grâce à la famille Tolkien. Il est notamment possible d’y retrouver manuscrits originaux, dessins, tableaux, cartes, et divers objets lui ayant appartenu. Discrètement, entre deux vitrines, le spectateur peut également apercevoir le bureau et la chaise de l’écrivain, sur lesquels il avait coutume de s’assoir pour composer.

Une immersion totale en Terre du Milieu

Lorsque le visiteur pénètre au début du parcours, c’est un long texte sur Tolkien et l’univers du Seigneur des Anneaux qui l’accueille en guise d’introduction. Dans la deuxième salle, une chronologie des différentes époques et événements importants se dessine également sur le mur. L’occasion alors pour les spectateurs de se familiariser avec l’oeuvre, et d’appréhender au mieux la suite de la visite d’une expo qui s’étend sur plus de 1 000 m².

Au fur et à mesure que le visiteur déambule à travers les différentes salles, l’histoire de la Terre du Milieu se décompose sous forme de chapitres. Ce sont des ambiances propre que l’on retrouve à chaque fois, grâce à des jeux de lumières et sonores imaginés par le scénographe Flavio Bonuscelli. Le spectateur est emmené à la découverte des différents personnages, cultures, et lieux symboliques de la Terre du Milieu. En passant par la Comté, au Gondor, le Rohan, jusqu’au Valinor. Tous les détails sont pensés comme une réelle invitation au voyage, au pays des hobbits et des elfes.

Cette exposition donne ainsi l’opportunité aux visiteurs de découvrir ou redécouvrir l’univers du Seigneur des Anneaux. L’occasion aussi d’en apprendre davantage sur l’histoire de ses personnages, mythes et légendes. Des textes, présentés sous formes de réflexions sociologiques, permettent également aux spectateurs de se poser quelques questions autour de l’oeuvre. Alors, le Hobbit, héros ou anti-héros ? Quelle place pour les femmes au sein de la Terre du Milieu ? À la fin de la quête, le pouvoir ?

“Pour tous les amoureux de la Terre du Milieu, c’est une très belle exposition. Même pour les personnes qui ne sont pas familières avec les livres. Si ça peut leur donner envie de découvrir les oeuvres de Tolkien, c’est très chouette”, déclare Solal, un visiteur venu spécialement à Paris pour découvrir l’exposition.

Tolkien, seigneur de l’exposition

La seconde partie de l’exposition est principalement centrée autour de la vie de l’écrivain. Poète, philologue, médiéviste et professeur de littérature anglaise à l’université d’Oxford, J.R.R Tolkien avait plus d’un tour dans son sac. C’est ce qu’a pu découvrir Léa, une visiteuse fan des films. “J’avais peu de connaissances sur ces autres oeuvres en dehors du Seigneur des Anneaux et du Hobbit. Venir ici m’a permis d’apprendre nombreuses choses sur lui, sa vie, son monde.”

Passionné depuis toujours par les langues anciennes et la mythologie, Tolkien s’est mis à imaginer des univers fictifs très jeune. Il écrit son premier ouvrage “Le Hobbit” en 1937. Pionnière d’une longue série, cette oeuvre dépeint les premiers éléments de l’univers de la Terre du Milieu. Au sein de l’exposition, les visiteurs peuvent ainsi découvrir de nombreux croquis, brouillons, et schémas ayant servi à la création de ce monde imaginaire. Quelques années plus tard, les trois tomes du Seigneur des Anneaux et divers recueils de nouvelles suivront. À travers ces ouvrages, c’est un monde fictif extrêmement riche que l’écrivain britannique a su imaginer.

Disséminées à travers l’exposition, certaines pièces n’ont en apparence aucun lien direct avec l’univers de la Terre du Milieu. Parmi elles, on y retrouve des gravures, contes, tableaux, ainsi que des artéfacts datant de différentes époques. Cet ensemble d’objets historiques a pourtant fortement inspiré Tolkien. Cela vient faire écho au monde qu’il a imaginé pour le Seigneur des Anneaux, où l’on y retrouve un langage propre, géographie, botanique, et divers personnages. L’exposition donne ainsi l’opportunité aux visiteurs de comprendre et s’immerger dans l’univers de la Terre du Milieu, considéré par Tolkien comme “l’oeuvre de sa vie”.

Depuis son ouverture à la BnF de Paris, l’exposition connaît une fréquentation record. Cette dernière est ouverte au public jusqu’au 16 février 2020, du mardi au dimanche, de 10 h à 19 h. Et pour les plus curieux d’entre eux, des événements et conférences sont également organisés autour de Tolkien et l’univers de la Terre du Milieu. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de la BnF.

DOSIO Charlène