Pour Noël, les illuminations des maisons sont d’une importance particulière au sein de la ville mosellane de Cocheren. L’impasse des marguerites, sobrement renommée “impasse du Père Noël” pour l’occasion, attire des visiteurs de la région mais aussi du Luxembourg, d’Allemagne ou de Belgique. Jean-Claude Hergesheimer un habitant du quartier, raconte sa passion et celle de ses voisins.

C’est une tradition, on fait ça depuis maintenant huit ans et tous les ans ça attire pas mal de monde.” explique Jean-Claude Hergesheimer. Pas mal de monde, c’est sûr. Des proches, des Mosellans ou encore nos voisins d’outre-Rhin ont fait le déplacement ce jeudi 19 décembre.

Cocheren, 3 500 habitants, petite ville de l’arrondissement de Forbach est à l’honneur à l’approche de Noël. Fidèles à la tradition, les Cocherennois illuminent en masse les devantures de leurs maisons. Dans l’impasse des marguerites, la quasi totalité des habitations est parée de guirlandes, Pères Noël et autres traîneaux. “Tous les ans, il y a un petit concours organisé par la commune. Un groupe du conseil municipal passe voir les maisons illuminées, notamment ici où il y en a le plus. Ça permet surtout de mettre l’impasse à l’honneur, il n’y a pas vraiment de prix.” précise Jean-Claude.

Pour faire plaisir aux enfants

Au début, il s’agissait d’initiatives personnelles, chacun décorait sa maison et au fur et à mesure, l’un faisant un peu plus que l’autre, l’investissement est monté crescendo. Pour tous, à l’instar de Jean-Claude, l’objectif reste d’offrir un spectacle féerique aux enfants. Comme il en parle lui même plein de passion : “Au delà de toute forme de concurrence entre les voisins, on met en place les décorations pour les enfants. Ils sont émerveillés quand on illumine et que ça brille de partout !

Pour les plus grands, le collectif de voisins a également organisé ce jeudi une distribution de vin chaud et de gâteaux de Noël. “Les temps sont durs, un peu de convivialité et de rêve de temps en temps, ça ne fait pas de mal.” conclut Jean-Claude Hergesheimer.

Cliquer sur le bouton “play” ci-dessous pour visionner notre diaporama sonore. En plein écran c’est mieux !


N’hésitez pas à réagir à notre article sur notre compte Facebook !