Chaque jour, la France a besoin de 100 000 donneurs pour renouveler ses stocks de produits sanguins. La petite piqûre fait peur, et on ne sait pas toujours ce qui se cache derrière cette bonne action. Combien de temps faut-il attendre ? Combien de sang prélève-t-on aux donneurs ? À qui profite mon don ?

Acomme Attente : Pour le prélèvement de sang, il faut compter seulement huit à dix minutes. Mais il faut prévoir en tout environ 45 minutes, réparties entre l’entretien avec le médecin, le don, et la période de repos et de collation d’après-don.

B comme Bénévolat : L’une des caractéristiques du don de sang en France. C’est d’ailleurs l’un des principes fondateurs de la loi du 21 juillet 1952. Les études épidémiologiques ont prouvé que le don bénévole était plus sûr que celui fondé sur le don rémunéré. Pour l’Établissement Français du Sang, le donneur est «bien plus enclin à communiquer au médecin de l’EFS des informations sincères et complètes sur sa santé».

C comme Collation : Visant à réhydrater le donneur et lui fournir de l’énergie, la collation est un passage obligé après le don. Elle est même utilisée comme moyen pour encourager au don. À Nancy , la cinquième édition du don de sang gastronome s’est tenue en mars dernier. Le but est de déguster des plats préparés spécialement par des restaurateurs tout en participant à l’opération de don.

D comme Dons : Si les prélèvements de sang ont augmenté entre 2010 à 2012, leur nombre a nettement diminué en 2013. Et pour cause, les donneurs ont été 5,5% de moins à se joindre à l’opération. Les jeunes (entre 18 et 24 ans) ont représenté le quart des 1 823 085 de donneurs.

E comme Établissement Français du Sang :  C’est l’opérateur civil unique de transfusion sanguine en France depuis l’an 2000. Il vient récemment de perdre le monopole du don du sang. En Lorraine et Champagne-Ardenne, l’EFS communique via sa page Facebook.

G comme Groupe sanguin : C’est un ensemble de propriétés antigéniques du sang. Il a comme but de classer les individus, afin de procéder à des transfusions suivant les bonnes conditions de compatibilité. Leur classement se fait selon le système principal en ABO, dépendant de la présence ou non de ces protéines. Il existe trois types d’antigènes A, B et AB:

Crédit : www.dondusang.net
Crédit : www.dondusang.net

H comme Hôpital. C’est le terminus d’une pochette de sang. Après avoir été préparée, c’est-à-dire que ses composants (voir S) sont séparés, la pochette est acheminée dans un hôpital, où elle servira à soigner un malade.

M comme Malaise vagal. Tomber dans les pommes pour faire plus simple. Avec la perte de sang, la pression artérielle est moins élevée. Il arrive chez certains donneurs (particulièrement ceux n’ayant pas mangé et bu avant le don) de ressentir des troubles de la vision, de l’ouïe, des bouffées de chaleur suivies de frissons, avant de perdre connaissance. Ces malaises sont généralement courts et sans risque, mais peuvent impressionner plus d’un donneur.

P comme Pochette. Un homme adulte moyen est constitué d’environ 5 à 6 litres de sang, contre 4 à 5 litres pour une femme. À chaque don, on en prélève entre 400 et 500ml. C’est presque 10%, mais sans danger. Il faudrait perdre au moins ⅓ de son sang pour mettre sa vie en danger.

R comme Repos. Après un don du sang, interdiction de pratiquer une activité sportive dans la journée, voire dans les deux jours. Il faut laisser au corps le temps de récupérer, et à la pression artérielle du donneur de remonter. De plus, le manque de sang influe sur les capacités physiques : l’oxygène arrive moins bien aux organes.

S comme Stock. L’EFS met régulièrement à jour  un système d’alerte : la météo du sang. Mise à jour quotidiennement sur le site de l’EFS, elle permet à chacun de voir où en sont les stocks de sang : stable, fragile, très fragile, urgent et très urgent.

S-2 comme Sang. Ce liquide qui est indispensable à la vie humaine se compose de différents éléments essentiels pour l’ EFS :

  • de plasma, qui sert à fabriquer des médicaments (54%)
  • globules rouges, ils transportent l’oxygène aux organes (45%)
  • de plaquettes, qui permet d’arrêter les hémorragies (<1%)
  • de globules blancs, la défense immunitaire de notre corps (<1%)

Ce qui intéresse l’EFS, c’est le plasma, les globules rouges et les plaquettes. Après le don, les globules blancs sont retirés, et une centrifugeuse sépare les trois autres composants pour créer différents produits sanguins.

Si vous souhaitez donner votre sang, utilisez la carte disponible sur le site de l’EFS.

[toggle title=”Les contre-indications”]

Malgré la nécessité du don, il existe de nombreuses mesures empêchant à un donneur de réaliser une bonne action :

  • Être majeur ;
  • 1 jour pour le traitement d’une carie ;
  • 7 jours pour un détartrage ;
  • 4 mois pour un piercing ou un tatouage ;
  • De 7 jours à 4 mois pour une intervention chirurgicale ;
  • 4 mois après le retour d’un voyage dans un pays impaludé ;
  • Pour les hommes, ne pas avoir de relations homosexuelles ;
  • Avoir un taux d’hémoglobine suffisamment élevé ;
  • Ne pas avoir changé de partenaire sexuel (même en cas de rapport protégé) dans les quatre derniers mois

[/toggle]