Au cœur du jardin Fabert, le Sentier des Lanternes est devenu depuis sept ans une attraction enchantée pour les enfants et les parents à l’approche de Noël. Immersion dans ce lieu féerique. 

Alors que la nuit est tombée, les lumières s’illuminent et englobent le paysage. Au bord de la Moselle, le Sentier des Lanternes ne peut pas échapper à la curiosité. Petits et grands s’y pressent durant tout le mois de décembre pour assister à ce spectacle unique. Les yeux sont émerveillés. Les cris de bonheur résonnent par dizaines.

400 lanternes sont présentes pour cette édition

Le froid hivernal n’a pas empêché les nombreux visiteurs de parcourir les centaines de mètres du jardin Fabert pour passer quelques instants aux côtés du père Noël. En fond sonore, une douce mélodie festive accompagne la visite et nous immerge un peu plus dans un conte de Noël. Autour de nous, un monde magique et enchanté où se mêlent lutins, ours polaires, cadeaux et sucre d’orge. 

Des ours illuminent le parcours du Sentier des Lanternes (Photo : Téva Vermel)

Au fur et à mesure de nos pas, l’émerveillement grandit et inonde les regards. “Maman, on peut prendre une photo avec le grand père Noël ?” demande cette petite fille avec son manteau rose devant l’imposante lanterne qui en a la forme. Un jeune garçon tentera, lui, de rajouter un cadeau à sa longue liste de Noël en subtilisant discrètement un petit ours. Mais peine perdue, son papa, positionné à sa hauteur, a tout vu de la scène et reposera sans broncher l’ours kidnappé.

Une fresque digitale de 11 mètres de long

Nous arrivons alors dans un petit bâtiment où une gigantesque fresque interactive remplit les murs. Une des nouveautés de cette année. En se positionnant devant l’écran, les enfants ont la possibilité de créer un tourbillon de neige duquel naît une lanterne. Il n’en fallait pas plus pour voir une ribambelle de bambins s’attrouper devant la fresque. Pour la plus grande joie des parents qui immortalisent la scène avec leur appareil photo.

La dernière partie du voyage au cœur de Noël se passe dans le jardin. Un immense sapin, composé uniquement de cadeaux illuminés trône au milieu de cet espace verdoyant. Les enfants s’amusent à en faire le tour et se rappellent que dans quelques jours, ils ouvriront eux aussi les leurs avec bonheur.

[metaslider id=40040]

 

Téva Vermel et Thomas Bernier