Nous l’avons rencontré pour discuter de sa chaîne, de Metz mais surtout de patrimoine.

Allure de sportif et sourire omniprésent, le Messin de 28 ans est toujours à la recherche de lieux fascinants et d’histoires à raconter. Accompagné de deux amis et collègues, Florian Henn, ou Mamytwink sur Internet, fait partie de ces vidéastes passionnés. Parler patrimoine avec lui devient rapidement une évidence.

“On ne va jamais visiter un lieu s’il n’a pas une histoire à raconter”

Lorsque l’on parcourt cette chaîne proche du million d’abonnés, il y a de quoi être surpris. La vidéo “Histoire d’un héros Overwatch” côtoie “On s’infiltre à l’intérieur d’une prison” ou “On a trouvé des canons dans un bunker secret”. Un étrange mélange entre jeux vidéo et exploration.

Florian explique : “En 2016 on a effectué un virage à 180 degrés. On estimait avoir fait le tour du gaming et petit à petit on avait juste envie de partager notre passion pour l’Histoire, pour l’aventure.” Cela fait alors déjà plusieurs années qu’il explore des lieux abandonnés. Aujourd’hui, ses deux collègues Zecharia et François, et lui, proposent deux formats à leur communauté. Le premier, Histoire de guerre, vise à “relater des faits de guerre par le biais de la petite histoire, d’anecdotes, souvent méconnues du grand public”.

Mais c’est surtout le second, les Explorations, qui fait la popularité de la chaine Youtube. Dans ces vidéos, Florian, face caméra, propose des visites guidées de lieux souvent interdits au public. On peut donc le retrouver dans un hôpital psychiatrique, le château d’un ancien gangster, dans des catacombes ou dans une prison. Mais loin du sensationnalisme, c’est toujours le patrimoine qui lui tient à cœur. Il précise : “On ne va jamais visiter un lieu s’il n’a pas une histoire à raconter”. Avant les tournages, les trois amis multiplient les recherches et les sources, “pour dire le moins de bêtises possible. On n’est pas des historiens : on veut juste intéresser les spectateurs au sujet pour qu’après, eux creusent de leur côté.” Pour certaines vidéos, ils sont aussi en contact avec les conservateurs des lieux. A l’image de leur projet autour des passages secrets de la cathédrale de Metz.

Le patrimoine Messin à l’honneur

Messin depuis 10 ans, Florian est attaché au patrimoine local. Il lui semblait logique d’en parler en vidéo. “À force de passer devant pour aller à notre studio à TCRM Blida, on s’est dit : mais pourquoi ne pas faire une exploration nocturne de la cathédrale ? C’est LE bâtiment emblématique de la ville.” Un projet qui n’aboutira qu’un an et demi plus tard. “On a dû envoyer des dossiers pour présenter notre travail et le projet. Finalement, on a réussi à rencontrer Guillaume Lefèvre, le conservateur. Il a accepté de nous confier les clés pendant une après-midi”. En résulte une vidéo de 23 minutes, pendant lesquelles le vidéaste et son équipe explorent les parties normalement fermées au public : toits, tours ou combles. Tout en ponctuant la visite d’anecdotes et d’informations historiques.

Lorsqu’on lui demande ce qu’il préfère dans le patrimoine messin, Florian n’hésite pas avant de répondre : “la ceinture de fortification de la ville. On a tous ces forts abandonnés, désaffectés, qui sont laissés à l’abandon alors qu’ils sont un témoignage super important de l’histoire”. Ce sont eux qui lui ont donné cette passion pour l’exploration du patrimoine et des lieux oubliés.

S’il multiplie les projets, par exemple avec Stéphane Bern pour l’exploration d’un château dans l’Eure-et-Loire, Metz n’est jamais bien loin. Avec la candidature de la ville au concours European Best Destination pour être la numéro 1 d’Europe, il compte profiter de sa notoriété pour “faire un appel sur les réseaux sociaux et inviter les gens à voter.” Une autre manière de valoriser le patrimoine.

Rémy Chanteloup / Mélina Le Corre

Crédit photo à la une : Mamytwink

On a parlé patrimoine messin avec Mamytwink :