Vous n’aurez pas la tête de Queen

pthillot 4 décembre 2017 Commentaires fermés sur Vous n’aurez pas la tête de Queen
Vous n’aurez pas la tête de Queen

Voilà 5 ans que Queen s’est reformé autour du chanteur Adam Lambert. Pour leur seul concert en France, le groupe a décidé de se produire au Galaxie d’Amnéville, le 12 novembre dernier. Alors Queen, ça donne quoi sans Freddie ?

20h15, toutes les lumières s’éteignent. C’est LE signal que les spectateurs attendaient ! Un écran géant cache la scène. Franck, le gros robot de l’album News of the World apparaît. De ces immenses mains, il soulève l’écran et laisse apparaître le groupe, qui commence directement un air que tout le monde connait : We will rock you. Le groupe ne fait que le refrain de la célèbre musique avant de repartir de plus belle sur la chanson Hammer to fall. L’ambiance est folle et Adam Lambert assure au niveau vocal.

Franck, le robot de l’album News of the World ouvre le show (crédits Lucas Hueber)

« Oui, mais c’est pas Freddie… »

Le nouveau chanteur de Queen a la réponse à celles et ceux qui ne cessent de lui répéter cette phrase : « Je ne suis pas Freddie Mercury ? Sans déconner ?!». Le nouveau prince de Queen le sait, il ne pourra jamais remplacer le « Dieu du rock » comme il l’appelle, mais à travers ces reprises, il lui rend un vibrant hommage. Sa tessiture vocale est plus aigüe, mais le garçon au style émo assure le show comme un pro!

En 2009, le chanteur de 35 ans avait auditionné pour la version américaine de la Nouvelle Star, en chantant Bohemian Rhapsody ! En 2012, il devient le chanteur principal de Queen. Le destin fait bien les choses.

En revanche, Adam Lambert a tendance à en faire trop sur scène… Une critique, qui ne date pas d’hier. Déjà en 2009 lors de son audition pour American Idol, Simon Cowell, l’un des jurés, lui reprochait son côté trop théâtral… Pendant plus de 2h30 de concert au Galaxie,  le chanteur a du perdre plusieurs kilos à force de bouger dans tous les sens ! Mais peut-on lui reprocher de vouloir mettre le feu ?

 

Brian May et Roger Taylor, les nouveaux rois

A travers cette prestation, Brian May et Roger Taylor, les deux membres du groupe mythique, prennent leur pied. On allait au concert de Queen pour voir Mercury : désormais, les gens viennent admirer la technique de May à la guitare, et de Taylor à la batterie. Durant toute la soirée, les rockeurs ont offert un spectacle grandiose au public, acclamés dès que la lumière était sur eux.

Brian May s’est même offert le luxe de chanter avec les spectateurs la musique Love of my life, en acoustique. Une guitare, un tabouret, que faut-il de plus ? Le Galaxie se remplit de milliers d’étoiles grâce aux flashs des téléphones portables. Après quoi, Freddie Mercury apparaît sur l’écran géant et chante avec Brian. Une séquence vraiment émouvante. Brian May est le nouveau pilier du groupe. Il le prouve, encore une fois, en fin de spectacle en jouant un solo de guitare pendant 5 mn.

Roger Taylor, en plein milieu du show, commence une battle de batterie avec le deuxième batteur du groupe : Rufus Tiger Taylor. Le fils contre le père. On peut dire que la relève est assurée. Les deux hommes s’affrontent sous les encouragements du public. Il est difficile de déterminer un vainqueur, tant les démonstrations sont magnifiques. Roger Taylor fera souvent participé son fils durant le concert. Même si le jeune homme n’est pas mis en avant sur scène, sa batterie le fait pour lui. Si un jour Roger Taylor part en retraite, le groupe pourra compter sur le talent du fils.

Don’t stop me now!

 

Roger Taylor à la batterie, Brian May à la guitare, et Adam Lambert au chant (crédits Lucas Hueber)

A la fin de la chanson Bohemian Rhapsody, Adam Lambert lance à la foule : « Merci Amnéville ! C’était super ! ». Le show est fini ? En tout cas, c’est ce que certaines personnes ont pensé. Pendant 5 mn, la salle est dans le noir, attendant avec impatience un possible retour du groupe… Certains s’impatientent, prennent leur manteau et commencent à partir. Il faut savoir qu’un concert, c’est comme un film Marvel, il ne faut JAMAIS partir pendant le générique. Au bout de quelques minutes, qui paraissent interminables, l’écran géant fait apparaître Freddie Mercury, dans sa plus belle veste jaune lors du concert à Wembley en 1986. Il nous regarde, comme s’il était vraiment là… Et soudain, il chante : « Dayyyyy O ! ». La salle reprend en chœur les différentes performances vocales du Roi Mercury, qui conclut par un magnifique « Fuck you ! ».

Le public en est sûr, Queen + Adam Lambert reviendra. Les gens frappent dans leurs mains, et frappent le sol bétonné du Galaxie avec leurs pieds dans un vacarme assourdissant. Lorsque soudain : « BOOM BOOM CLAP ». Roger Taylor à la batterie lance ce qu’attendait plus de 8 500 personnes depuis le début du concert. Le groupe reprend We will rock you, cette fois-ci en entier.

Ils terminent sur We are the champions. Des milliers de confettis tombent sur le public. Adam Lambert, qui a la couronne emblématique de Mercury sur la tête, se tient aux côtés de Brian May au milieu d’une scène en forme de guitare. Le groupe remercie une dernière fois la salle, et s’en va. Les lumières se rallument. Cette fois-ci, c’est bien fini. Queen a prouvé une nouvelle fois, que ce sont eux les champions.

 

LES PHOTOS DE LUCAS HUEBER:

Flickr

Instagram

Comments are closed.