Minuit

Live report. Minuit et son rock néon à Nancy

« Peur de l’inconnu, parfois j’ai peur d’être retenu » : les mots du morceau « Exil » retentissent dans l’Autre Canal de Nancy. Et pourtant ! Le groupe Minuit ne s’est pas retenu d’enflammer la salle pendant son concert le 15 novembre dernier.

20h30 tapantes, les sonorités magnétiques, synthétiques et toniques de Posterboy Machine envahissent la scène. C’est au milieu de claviers et guitares que Romain Müller, artiste lorrain sonne le gong de ce début de soirée. Devant lui, un public éclectique apprécie ses paroles maîtrisées et ses instrus entraînants. Plus jeunes et moins jeunes bougent la tête, les pieds, les jambes ou se laissent totalement aller. Malgré tout, en fond, on entraperçoit l’énorme néon « Minuit ».  Comme si la présence du groupe volait déjà au-dessus du public.

Minuit sur scène c’est une boule d’énergie. Aussi peps que le rouge du hall de la salle de l’Autre Canal, ils ravivent des souvenirs d’une musique un brin 70s. Des riffs énergiques, des basses résonnantes et un côté visuel bubblegum. Vous avez dit bubblegum ? Minuit n’en reste pas moins crédible et surprenant. Des néons éclairent par-ci par-là les artistes : une scénographie très électro pop mais les sonorités elles, sont bien rock ! Un cocktail visuel et musical vitaminé.

L’héritage Rita Mitsouko

Minuit

Crédit photo : Amélie Pérardot

Ce sont les musiciens du groupe Minuit qui entrent en premier sur scène, les yeux des spectateurs sont rivés sur eux. Certains ont déjà le sourire aux lèvres. Cependant, celle que tout le monde semble attendre, c’est Simone Ringer…  Quand on la voit enfin rejoindre la scène, quelques secondes de latence s’installent, comme un effet de surprise. Paillettes et glamour. Elle a une véritable prestance, un charme indéniable. Impérial.

Ce quatuor composé de Simone, Raoul Chichin, Joseph Delmas et Klem Aubert a été nommé aux Victoires de la Musique 2017 dans la catégorie « Révélation scène ». Ce n’est pas nous qui allons dire le contraire, ils sont vraiment bons. Il y a quelque chose de très frappant voire bluffant : une touche signée Rita Mistouko. Bien plus qu’une influence, Simone et Raoul étant les enfants de Catherine Ringer et Fred Chichin… des Rita Mistouko. Un héritage plus que visible. À vrai dire, Simone ou Catherine ? On ne sait plus très bien, tellement les mimiques et timbres de voix sont similaires. Une chose est sûre, c’est qu’à en voir la salle de l’Autre Canal, ils ont su donner de l’énergie par transfusion.

 

Minuit

Crédit photo : Amélie Pérardot

 

 

Ce rock synthétique planant a apporté une dose de bonne humeur à Nancy. Si Minuit semble être un vertige musical, le nom de leur dernier opus, « Vertigo » sortit en octobre dernier, est bien trouvé.

 

Minuit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo Une : Mélina Le Corre

Amélie Pérardot