La boule, la couronne et la roue sont les symboles de Noël à Metz.

Les légendes de Noël en Alsace-Lorraine

Les chalets des marchés de Noël se sont déjà installés aux quatre coins de l’Alsace et de la Lorraine. Une odeur de pain d’épice, de vin chaud, de traditions flotte dans les rues. Retour sur les légendes de Noël.

Comme pour annoncer l’arrivée imminente du père Noël, le temps de l’Avent, de Saint-Nicolas mais aussi, peut-être, du Père fouettard, la neige a commencé à tomber en Lorraine dès la fin novembre cette année. Ce manteau blanc, même s’il est encore un peu clairsemé donne l’occasion de s’interroger sur les comtes et histoires de Noël de la région. Véronique Lucas, guide conférencière pour l’Office du Tourisme de Metz confie les dates à retenir.

Noël, fête de lumières. Même la lune s'est invitée.

Noël, fête de lumières. Même la lune s’est invitée.

[dropcap]X[/dropcap] C’est au dixième siècle qu’un baron lorrain s’empare du doigt du corps de saint Nicolas. Saint Nicolas est originaire de la ville de Myre, il était également connu sous le nom de saint Nicolas de Myre. Le baron ramènera ce doigt en Lorraine, vers Nancy et saint Nicolas deviendra ainsi le saint-patron de la région. « Alors qu’il n’y a jamais mis les pieds! », insiste Véronique Lucas. En 2017, il a été célébré les 2 et 3 décembre à Metz.

[dropcap]14[/dropcap] décembre. À dix jours de Noël, il est temps de célébrer sainte Odile et de quitter la Lorraine. Saint Odile est la sainte-patronne de l’Alsace, région voisine. Née aveugle, la jeune fille subit les foudres de son père qui considère qu’elle déshonore leur famille par son handicap. Elle grandit loin de lui. Un jour, sainte Odile reçoit la visite d’un moine irlandais qui la baptise. Au moment où l’huile a touché ses yeux, elle aurait recouvré la vue. Ainsi, « le prénom Odile signifie « fille de lumière », explique la guide. « C’est une renaissance spirituelle qu’elle a vécue. »

Boules de neige et boules de verre

[dropcap]1858[/dropcap] Savez-vous pourquoi on met des boules de Noël pour décorer les sapins ? En raison d’une pénurie de noix et de pomme qui a eu lieu à la fin du XIXe siècle. À cette époque, lorsque l’on célébrait Noël, on utilisait ces fruits pour agrémenter les sapins. Mais en 1858, la production n’a pas été suffisante pour que la population puisse se le permettre. Des artisans ont alors commencé à souffler des boules de verre. « Les hauts lieux de production étaient en Lorraine et dans les Vosges, » détaille Véronique Lucas. Aujourd’hui, on peut encore en trouver sur les marchés de Noël.

[dropcap]1552[/dropcap] Tous les enfants y ont déjà pensé au moins une fois. C’est en 1552 qu’est né le père fouettard, à Metz. Pendant le siège de la ville, jusqu’en 1553, les habitants avaient décidé de se moquer de Charles V, qui tentait de prendre la cité. Ils ont alors créé une « figure maléfique de saint Nicolas », qui ressemblait au roi. La légende raconte qu’il s’agissait d’un cordonnier. De rue en rue, la statue était portée, comme une menace pour les enfants qui n’auraient pas été sages.