Le Périscope, revue collaborative

Annabelle Valentin 10 février 2017 Commentaires fermés sur Le Périscope, revue collaborative
Le Périscope, revue collaborative

L’association des jeunes chercheurs Univ’Arts Lorraine vient de lancer Le Périscope, sa première revue de vulgarisation scientifique dans le domaine des arts et de la culture. Tirée à 500 exemplaires, cette publication gratuite partage les travaux des étudiants et des chercheurs de l’université.

Périscope : nom masculin du grec periskopeîn, qui signifie regarder autour. Telle est la vocation de la publication éponyme lancée par l’association Univ’Arts: rendre visibles les recherches menées à l’Université de Lorraine dans le domaine des arts et de la culture. La revue est née de la constatation que les étudiants n’ont que rarement l’occasion de partager leurs écrits universitaires. Le Périscope aspire à leur offrir un espace d’échange et de réflexion. « Cela peut être l’opportunité pour de jeunes étudiants.es de licence ou de master de faire connaître la qualité de leur travail grâce à une première publication au format court, moins intimidante que celles des revues scientifiques traditionnelles. » explique la rédaction. Sollicitées par leur professeur Sophie Turbé, présidente du comité éditorial et doctorante en sociologie, Amandine Bastian et Sophie Lamoise ont collaboré au premier numéro de la revue en publiant un article intitulé La critique musicale aujourd’hui. « Elle nous a offert une opportunité unique puisque je ne connais pas beaucoup d’étudiants qui peuvent avoir une tribune, malgré la qualité de leurs travaux. » remarque Amandine, titulaire d’une licence en arts du spectacle. « Le fait que les étudiants s’expriment me semble primordial. On a des choses à dire, tout autant que les professeurs et les professionnels. » confirme Sophie. Ravies par cette expérience, les deux étudiantes n’excluent pas de soumettre à nouveau leurs écrits au comité éditorial. « Cette publication m’a donné un coup de fouet ! Voir mon nom imprimé m’encourage à donner le meilleur de moi-même et à continuer d’écrire. » s’enthousiasme Amandine, qui prépare un mémoire sur les techniques théâtrales appliquées à la communication.

Valoriser et fédérer

Outre les travaux des étudiants, Le Périscope vise à partager les recherches menées à l’université de Lorraine dans un format court et accessible à tous. Elle propose également une série d’entretiens avec des acteurs culturels de la région. Le premier numéro donne ainsi la parole à quatre professionnels travaillant dans des structures diverses : musée, opéra, galerie d’art ou encore Conseil Régional. De quoi ouvrir les perspectives de ses lecteurs. « Nous souhaitons rendre visible auprès des étudiants.es la diversité des emplois sur notre territoire » souligne l’association. « Il s’agit également de mettre en évidence les liens que l’on peut tisser entre le monde des étudiants.es, le monde des chercheurs.euses et le monde des professionnels. » Le Périscope se veut donc média fédérateur. Une ambition validée par Amandine. « C’est une excellente initiative ! Ça nous permet à tous d’être les acteurs d’un projet concret. C’est un réel moyen de créer des liens entre nous et de faire vivre l’université. Je trouve que ça crée un réel dynamisme sur le campus et ça nous réunit autour d’une passion commune : les arts et la culture. »conclue-t-elle.

Le Périscope est disponible à l’Université de Lorraine et dans certains lieux culturels messins.

Comments are closed.