café

L’Agora café, café d’un nouveau genre

Ouvert depuis quelques semaines seulement, l’Agora Café a des idées plein la tête. Situé dans les locaux de l’Agora, lieu de vie de la Patrotte à Metz-Nord, ce café se veut éco-responsable et participatif. L’idée ? Profiter d’un smoothie fait maison tout en étant acteur des lieux…

Odeur de citrons et oranges fraîchement pressés, fruits de saison sur le comptoir, jeux de société. Les tabourets rouges invitent à s’asseoir pour prendre le temps. Si les enfants se ruent pour boire de l’eau fraîche entre deux jeux, d’autres viennent déguster un thé glacé ou un smoothie. Le café associatif l’Agora Café a ouvert il y a une semaine dans le quartier de Metz-Nord. Situé dans l’Agora, lieu qui regroupe une médiathèque, un espace numérique et un centre social. Derrière la table, Morganne Eloy, responsable lieu de vie s’affaire à préparer les boissons de l’après-midi. Selon elle, ce café tout récent est encore dur à définir : associatif ? collaboratif ? citoyen ? Elle ne veut pas lui donner d’étiquette.

“Je travaille avec les gens, pas pour les gens”

Ici, il n’y a pas d’économie circulaire traditionnelle. Ce que recherche Morgane et les membres de l’Agora, c’est un cadre dans lequel les habitants pourront se sentir à l’aise. Malgré tout, il faut engendrer des bénéfices pour la survie du café. Ils permettent d’approvisionner les stocks et d’imaginer de l’embauche. Une alternative qui propose au consommateur de devenir acteur. “Je travaille avec les gens, pas pour les gens” insiste t-elle.

Au dernier étage de l’Agora, le Jardin dans les airs : Une grande terrasse est disponible avec des jeux mais aussi plusieurs carrés de terre. “Pour le moment, il n’y a que des bacs. L’idée, c’est qu’ici ce soit un lieu de vie, et que les gens s’approprient l’espace et le co-construisent ensemble” s’exclame la jeune femme, le sourire aux lèvres. “Ce sont les habitants qui pourront choisir quoi faire pousser. Moi, c’est mon travail ici, pas ma vie. Eux, c’est leur quartier !”. Les produits récoltés dans ce jardin, Morgane pourra ensuite s’en servir pour créer des smoothies aux fruits, gâteaux de carottes ou autres gourmandises. “Il y a une transaction monétaire, il y a donc un enjeu encore plus fort. J’ai envie de proposer de la qualité à mes clients”, poursuit-elle.

café

Crédit photo : Amélie Pérardot

Une démarche éco-responsable

“Comme à la maison, c’est un peu notre slogan” nous explique la responsable des lieux. Tout ce qui est proposé sur la carte du café se place dans une démarche éco-responsable, locale et bio. Chaque semaine, Morgane se rend dans les épiceries en vrac de Metz pour remplir les stocks. “J’aimerais créer des partenariats avec eux, proposer aux habitants du quartier une nouvelle façon de consommer”.

Pour Hélène et sa fille de 7 ans, l’idée est plaisante : “Ca me permet de montrer à mon enfant ce qu’on peut faire avec tous ces fruits, ça l’incite à en manger.” Éveiller les consciences tout en faisant plaisir, ce serait ça le credo de l’Agora Café. “Certains enfants mangent des chips pour le goûter, mais si on est là pour montrer aux parents que ce n’est pas cher de bien manger… Ca changera peut-être quelque chose” termine Morgane. Les petits prix pourraient d’ailleurs en faire rougir plus d’uns, ne dépassant pour la plupart pas les 2 euros. Malgré tout, le but n’est pas de faire de la concurrence aux autres commerçants mais bien de partager avec les habitants.

L’Agora,  4 Rue Théodore de Gargan, 57050 Metz

Amélie Pérardot