Burger Mania

Jadis assimilé à la malbouffe, le hamburger a su s’émanciper de cette image peu flatteuse pour devenir un véritable phénomène de mode. Il y a eu la « beatlemania », puis la « oasismania », place à la « burgermania », un gigantesque raz-de-marée qui entraine dans son passage des milliers d’apôtres burgerophiles à la recherche du saint graal : le meilleur burger du monde. Amen. Bien évidemment, Metz n’échappe pas à cette quête. Voici donc les quatre meilleurs restaurants à hamburgers de la ville. McDonald’s et autres Burger King s’abstenir.

 

  1. Boogie Burger, la star du campus

On débute avec le Boogie Burger, la star des burgers messins, devant essentiellement son succès à sa proximité avec le campus du Saulcy. C’est simple, chaque midi le restaurant est pris d’assaut par une horde d’étudiants affamés. Difficile d’être servi si on ne réserve pas minimum une heure à l’avance. Ce succès fait dire à beaucoup qu’il s’agit du « meilleur burger de Metz ». Autant vous le dire tout de suite c’est loin d’être le cas. Et si vous le pensez : soit vous manquez cruellement de curiosité, soit vous n’êtes pas un vrai burgerophile. Dans ce cas, cet article est fait pour vous. Pour en revenir au restaurant, le problème n’est pas que les burgers y soient mauvais. Ils y sont même plutôt bons, mais surtout beaucoup trop gras, ce qui les rend carrément indigestes.

Les burgers portent des noms de stars de la chanson, mais sont loin d’être « rock n’roll ». On nous promet une viande de qualité supérieure, résultat : le steak haché n’est pas très goûteux et pas assez juteux.  Les frites en accompagnement ne sont pas franchement une réussite non plus. Un restaurant sympa pour les débutants dans le domaine, mais qui ne satisfera pas les « maîtres-burgers ».

Un peu moins de 10 €, pour un midi avec un ami entre deux cours magistraux.

 

  1. So Chic Burger, la classe

Situé au 6 rue Sainte-Marie, la rue la plus festive de la ville, So chic ne paie pas de mine. Une minuscule salle, occupée aux trois quarts par la cuisine et à peine quelques trop petites tables en terrasse. On pourrait passer devant tous les jours sans même savoir que le restaurant existe. Il faut dire qu’il n’est que rarement ouvert en journée, seulement trois jours par semaine. Le reste du temps, c’est à la tombée de la nuit, quand les étudiants se retrouvent aux terrasses des bars environnants. Mais attention, il ne s’agit pas d’un énième « bouicbouic » dans lequel viennent se restaurer rapidement entre deux pintes les fêtards du coin.

Non, à So Chic, on « déguste » et on « prend son temps ». Le tout, avec un verre de rosé à la main. Les précieux burgers y sont servis sur une plaque de pierre noire jais, accompagnés de frites biens moelleuses.  Les burgers sont bons, cuisinés avec des ingrédients de qualité. Même si la carte est somme toute classique, un large choix est offert au client. Certains bien plus réussis que d’autres. Il y a même des burgers végétariens et vegans. Un classicisme dont So Chic tire ses forces, mais aussi ses faiblesses. Globalement, le restaurant manque d’originalité. Si comme dit précédemment les burgers sont bons, ils sont en revanche loin d’être transcendants, des mauvaises langues pourraient même dire qu’il arrive qu’ils soient un peu secs et pas toujours servis chauds.

Un peu plus de 10 €, pour un Burger de qualité, un bon moment entre amis.

 

 

  1. La Coffeeserie, le dinner américain

On se croirait à Brooklyn. La coffeeserie c’est un dinner américain au milieu de la capitale de la Lotharingie. Charlemagne en blue jeans et casquette de baseball. Une déclaration d’amour à la culture culinaire anglo-saxonne. Cookies, muffins, cupcakes, bagels et surtout DES BURGERS. Ici, d’immenses hamburgers dégoulinants de fromage fondu au nom de villes étasuniennes. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à la coffeeserie, abondance est le maître mot. Impossible d’en sortir en ayant encore faim.

On ne va pas se le cacher les ingrédients utilisés, bien qu’ils restent très corrects, ne sont pas d’aussi bonne qualité qu’à So Chic. Il n’empêche que sur le résultat final, il n’y a pas photo.  Ce qui n’est malheureusement pas le cas des frites : pâteuses, sans aucun goût, et du service trop régulièrement glaciales. Attention, ces légers points noirs, n’empêchent pas au restaurant de commencer à se faire une sérieuse réputation. Victime de son succès, il affiche régulièrement complet le midi. Pensez donc à réserver.

Un peu plus de 10 €, pour un tête-à-tête en amoureux se concluant sur une note sucrée.

 

  1. L’arrêt Création, l’unique

Nous y voilà. Le numéro un. La « Rolls Royce » du burger. Le meilleur burger de Metz. C’est au bout d’une ruelle pas franchement rassurante, et perpendiculaire à la Place Saint-Louis, qu’on le trouve. A l’arrêt création, un charmant petit restaurant à la terrasse plutôt agréable, quand ce n’est pas l’heure du ramassage des ordures. Ne vous fiez pas à sa localisation douteuse et prenez le risque de vous y perdre, le jeu en vaut la chandelle. Au menu, des burgers goûteux mélangés au meilleur du terroir Lorrain : bœuf de chez Polmard la boucherie des chefs étoilés, tomates confites de chez Humbert, fromage de région, fuseau lorrain, le tout accompagné de Bon Poison, la bière messine en vogue.

Les burgers sont très imaginatifs et disposent tous de leur propre personnalité, mention très spéciale au « Lorrain ». Chacun d’eux est un voyage différent. Chaque bouchée est pur régal. Par extrême gourmandise, on se force même à finir nos interminables assiettes. Les frites sont servies avec des sauces toutes plus succulentes les unes que les autres. Surtout, laissez-vous tenter par des « tapas » en entrée, tant pis pour le régime. Seule petite ombre au tableau, le prix un peu élevé, mais le meilleur burger de Metz le vaut bien !

Entre 15 et 20 €, pour une soirée inoubliable. Attention risque de ballonnement.

 

Poulain Vincent.